Header ad
Header ad

3ème session du comité de pilotage du PACEM : L’amélioration de l’économie malienne au centre des préoccupations

3ème session du comité de pilotage du PACEM : L’amélioration de l’économie malienne au centre des préoccupations

Le mercredi 26 février 2020 la salle de réunion du Ministère  de l’Économie et des finances a servi de cadre pour la 3ème session du comité de pilotage du Projet d’Appui à la Compétitivité de l’Economie Malienne (PACEM). Cette rencontre  vise à  faire une analyse des activités de l’année écoulée ainsi que les perspectives pour l’année 2020. L’ouverture des travaux  était placée sous l’égide du Secrétaire général dudit Ministère, Bangaly Mounko Traoré qui avait à ses côtés le coordinateur du PACEM, Sorry Bamba.

Contribuer à stimuler une croissance économique forte, inclusive, durable et créatrice d’emplois à travers la mise en place des conditions permettant l’amélioration de la compétitivité de l’économie malienne et le développement du secteur privé  tel est l’objectif visé par le PACEM. Pour mieux réussir sa mission les membres du comité de pilotage se réunissent semestriellement en vue de faire un regard rétrospective sur les activités réalisées et de dégager les perspectives pour les années à venir.

Dans son allocution, le Secrétaire général du Ministère  de l’Économie et des finances, Bangaly Mounko Traoré a fait le point sur les activités réalisées en 2019 qu’il juge non satisfaisant. Selon lui, il ressort du rapport que sur une prévision annuelle de décaissement révisée à la baisse de 12, 34% du coût du projet, il n’a réalisé que 3,82% alors que la prévision annuelle initiale de décaissement de 2019 était de 17,78. Pour lui, la raison essentielle de cette baisse du PTBA  de l’année 2019 et la contreperformance réalisée réside dans les multiples lenteurs observées dans l’obtention des avis de non objection de la BAD sur les dossiers qui lui sont soumis par le projet.

En ce qui concerne le défi à relever pour  l’année 2020, le Secrétaire général Traoré dira qu’il demeure le décaissement de 46,30% au 31 décembre 2020 conformément  au PTBA  soumis à leur appréciation d’où son appel à membre du comité de pilotage à faire un examen sans complaisance des documents soumis à leur appréciation.

Pour rappel, le projet d’appui à la compétitivité de l’économie malienne (PACEM) est un appui institutionnel financé par un don de la banque africaine de développement à travers le fonds africain de développement (FAD) et le gouvernement du Mali. Il durera 4ans avec un coût total de 8,44 milliards.

F. COULIBALY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *