Header ad
Header ad

8e Edition du Critérium de la paix : Bourama Diarra de l’USFAS décroche la timbale

8e Edition du Critérium de la paix : Bourama Diarra de l’USFAS décroche la timbale

La Fédération Malienne de Cyclisme a organisé, le samedi 16 février 2019, la 8ème édition du Critérium de la paix sur le boulevard de l’indépendance, sous le parrainage de l’honorable Guédiouma Sanogo député élu de Sikasso.

La course était ouverte aux coureurs âgés de 18 et plus sur une distance de 123kms. Selon le trajet suivant de Bamako-Siby-Bamako soit 102ms 200m puis 10 tours du Boulevard soit 21kms pour une distance Totale de 123 kms 200m.

Il était prévu 3 points chauds : 1er point chaud à Siby ; 2ème point chaud retour de Siby premier passage devant la tribune ; 3ème point chaud à la fin du 6ème Tour de circuit sur le Boulevard de l’indépendance. Après avoir franchir toutes ces étapes, c’est avec courage et ténacité que Bourama Diarra de l’USFAS a remporté la victoire devant Yaya Diallo 2ème et Issiaka Coulibaly 3ème.

Dans son intervention, le président de la Fédération Malienne de Cyclisme, Mamadou Togola dira que le critérium de la paix est un événement de taille car elle est une confirmation de multiple objectif de la structure malienne du cyclisme à savoir à faire des symboles nationaux. Cette cérémonie est notable, car la paix est une belle dame convoitée par tous et qui ressort sur toutes les lèvres sans distinction aucune, a-t-il soutenu. Avant de dresser une motion particulière à l’endroit de l’honorable Guédiouma Sanogo, l’Etat et les partenaires qui n’ont ménagé aucun effort pour ramener la paix définitive au Mali.

L’honorable Guédiouma Sanogo  parrain de l’évènement a souligné dans son intervention que le Mali traverse une crise depuis quelques années,  donc le thème de cette édition est assorti avec la réalité. Il a remercié le président de la République IBK et le premier ministre pour les efforts inlassable qu’ils déploient afin de rétablir la paix dans le pays qui est le Mali. De lancer un appel solennelle à tous les maliens c’est de faire de la paix un crédo, un véritable sacerdoce.

Le gagnant Bourama Diarra se dit très heureux d’avoir remporté cette victoire dont le thème est sur la paix dont rêvent tous les maliens aujourd’hui. «La chance ma souris aujourd’hui, je suis très fier et je remercie le bon Dieu et tous mes supporteurs pour ce grand exploit. J’invite les autres candidats à ne pas se décourager car seul le travail paye,  j’ai à peu près 10 ans de carrière, au début j’ai eu beaucoup de difficulté avant d’arriver là mais au fur et à mesure je commence à m’en sortir. Parfois on gagne comme parfois on peut perdre, c’est la règle du jeu », a-t-il déclaré.

F. COULIBALY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *