Header ad
Header ad

8e session du Conseil de l’USJPB : Le projet du budget 2019 s’élève à hauteur de 6 552 844 788 F CFA

8e session du Conseil de l’USJPB : Le projet du budget 2019 s’élève à hauteur de 6 552 844 788 F CFA

Les administrateurs de l’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako (USJPB) se sont réunis, le mercredi 20 mars 2019, pour tenir la 8e session du Conseil de l’Université consacrée sur le budget 2019. C’était dans la salle de conférence du Rectorat de ladite Université, sous la présidence de la Présidente du Conseil, Diarra Fatoumata Dembélé et du Recteur de l’USJPB, Pr. Moussa Djiré. 

Les travaux de cette 8e session du Conseil de l’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako (USJPB) se sont articulé sur l’adoption du compte-rendu de la session précédente et le contrôle de l’état d’exécution des recommandations ; l’évaluation du rapport d’activités et financiers 2018 ; l’examen et adoption du plan d’actions et du projet de budget 2019 qui s’élève à 6 552 844 788 de F CFA.

Selon le Recteur de l’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako (USJPB), Pr. Moussa Djiré les sessions du conseil de l’Université sont des moments importants pour le rectorat et toutes les structures de son Université. Pour le Recteur Djiré, la présente session qui est principalement consacré à l’approbation du rapport d’activités et financiers de 2018, la discussion et la validation du plan d’action et du budget pour l’année en cours, est particulièrement importante car elle validera la feuille de route définie pour la nouvelle année et donnera toute la légitimité nécessaire aux actions en cours. En outre, a-t-il dit, le plan d’action et le budget qui seront adoptés seront au centre du contrat de performance que nous signerons cette année, pour la première fois, avec le département de tutelle. Il a rappelé que plusieurs activités ont été exécutées et certaines n’ont pas pu l’être  pour des raisons. « Il nous faudra en tirer les leçons pour une bonne exécution du plan d’action pour 2019 qui vous sera soumis », a-t-il déclaré. Et de soutenir que ce nouveau plan, comme les précédents, est le reflet de leur ambition commune d’aller vers la qualité et l’excellence.

Pour sa part, la Présidente du Conseil de l’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako (USJPB), Diarra Fatoumata Dembélé a d’abord félicité le Rectorat de l’USJPB pour avoir pu relever le défi du respect scrupuleux des textes régissant l’Université, des directives gouvernementales et du respect des recommandations du Conseil.  Elle a aussi remercié et encouragé les enseignants chercheurs et tout le personnel pour les résultats obtenus par l’Université dans des difficiles conditions. Elle a regretté la mort de deux étudiants à cause des violences entre les étudiants. « La sécurité de nos enfants dans l’espace universitaire a été une préoccupation au niveau de notre Conseil et nous y avons toujours consacré une place de choix au cours de nos travaux », a-t-elle évoqué. Selon la Présidente, l’USJPB a entrepris des reformes ayant abouti à la diversification de ses offres de formation afin de répondre aux besoins du marché de l’emploi. Elle a souligné le bon fonctionnement de la Faculté des sciences administratives et politiques de Bamako pour l’activation de la Cellule d’assurance qualité de l’Ecole doctorale. Elle a ainsi rappelé quelques améliorations des conditions de travail dans leur espace universitaire avec des mesures incitatives comme la remise d’ordinateurs portables aux étudiants et aux professeurs, la distribution de motos aux agents de l’administration, l’acquisition de nouveaux véhicules et de deux mini bus de transport pour l’accueil de leurs hôtes. Elle a énoncé quelques activités réalisées qui prouvent le succès de ladite université vers son objectif fondamental à travers son plan stratégique 2017-2019: Une université rénovée, au service de la reconstruction du pays, de la consolidation de l’État de droit et du développement durable. Par ailleurs, elle a souligné quelques défis à relever dont la sécurisation de l’espace universitaire, l’insuffisance de l’appui de l’État. Et d’annoncer que pour relever ces défis l’USJPB peut compter sur ses partenaires au sein des réseaux tant nationaux qu’internationaux.

S.B. TRAORE (Fondement)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *