Header ad
Header ad

ARCANE POLITIQUE : Des élus RPM et PDES débarquent à la Codem avec armes et bagages !

ARCANE POLITIQUE : Des élus RPM et PDES débarquent à la Codem avec armes et bagages !

Désormais pour la CODEM, les jours se suivent et se ressemblent. La vague d’adhésion amorcée continue sans aucun répit. La dernière en date est celle de deux poids lourds politiques du pays dogon et de la commune rurale de Klela dans le cercle de Sikasso. Il s’agit de Djimdé Atimé, maire de la commune rurale de Koro, TOGO Ansama Robert, maire de la commune de Pelet  Sory Ibrahima TRAORE, conseiller municipal de la commune rurale de Kléla, respectivement transfuges du PDES et du RPM pour les deux derniers. Cette affluence sans influence découle du leadership et de l’espoir suscité  par le Parti de la Quenouille dans son sillage depuis sa création.   

Patrick Louis Richard disait que le naturel n’a pas besoin de marketing, de packaging, de lobbying, car il est son propre label. Le quotidien de la CODEM d’aujourd’hui sied parfaitement à cette assertion de cet écrivain contemporain français. Sans être un eldorado en terme financier, ce jeune Parti a une vision et des convictions qui attirent. Le leadership qui est le produit d’une personnalité attachante associé à une force de conviction permettant d’entraîner les autres sur des projets ambitieux y est pour beaucoup. A la Convergence pour le Développement du Mali (CODEM), la confiance au président Housseini Amion GUINDO, sa connaissance du pays et son projet  pour le Mali séduisent ! Puisque le naturel revient toujours au galop, l’heure de la Codem a véritablement sonné avec la mise à mal de la politique d’achat de conscience. Pour les avertis, la ruée vers ce parti confirme que la réalité est le corbillard des illusions.

Pour le rappeler à qui veut l’entendre, dans leurs correspondances, le maire de Pel et Koro justifient le choix de la Codem par ses objectifs clairs qui vont dans le sens d’un Mali radieux. Selon eux, leur adhésion à ce parti s’inscrit  également dans une collaboration à la poursuivre le combat pour un Mali meilleur au bénéfice de tous. Cette 1nième adhésion qui s’ajoute à d’autres en attendant d’autres, conforte et réconforte la Codem dans sa position de leaders au pays dogon et le cercle de Sikasso. Se réjouissant du choix porté sur sa formation politique parmi tant d’autres, le secrétaire général de la Codem a salué l’arrivée de ces trois figures politiques du cercle de Koro et Sikasso. A la veille des législatives, le parti s’affiche de plus en plus comme une alternative crédible capable de répondre aux aspirations du peuple sur toute l’étendue du territoire national. La Codem récolte le fruit du fait qu’elle a compris avant tous les autres que véhiculer l’espoir, c’est aussi s’assurer d’un avenir meilleur. Puisque l’espoir est contagieux, comme le rire, à qui le tour ?

Wait and see !

L. DIALLO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *