Header ad
Header ad

Autorités maliennes : Attention à ne pas trop mêler le marketing politique à la stratégie militaire !!!

Autorités maliennes : Attention à ne pas trop mêler le marketing politique à la stratégie militaire !!!

La présence d’une figure politique/militaire sur le champ de bataille fut largement expérimentée par des hommes politiques comme Abraham Lincoln lors de la guerre de sécession en 1861 et surtout par le fulgurant Winston Churchill pendant la deuxième guerre mondiale. Mais sauf que c’était des guerres conventionnelles et totales qui recommandent l’apport moral de la présence d’une autorité quelconque auprès des troupes. 

Mais dans le cadre d’une guerre asymétrique notamment le terrorisme la présence d’une autorité politique sur une zone de guerre donnée comporte la fâcheuse « contre-productivité stratégique » suivante : transmettre à l’ennemi la fébrilité ou le renforcement des moyens militaires dans la zone ; exposer la valeur stratégique (morale et psychologique) de la zone visitée ; possible augmentation des attaques contre ladite zone après le passage de l’autorité (ex: le cas de la visite du chef d’état-major français fin décembre dans la zone de Ménaka) ; possible engrenage dû aux sentiments d’être délaissés par les autres troupes présentes dans d’autres zones ; un ennemi d’une force inférieure changera de tactique pour contourner les dispositifs mise en place et se fondre plus dans l’asymétrie (alors qu’il faut les forcer a sortir le plus possible de l’asymétrie).

Daouda KINDA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *