Header ad
Header ad
ALERTE

CNJ de la commune V : Sory Diarra est toujours le président

CNJ de la commune V : Sory Diarra est toujours le président

La semaine dernière, une prétendue destitution du président du Conseil national de la jeunesse de la commune V, Sory Diarra a fait le tour des réseaux sociaux et occupée les colonnes de certains journaux de la place.

Joint par nos soins, l’intéressé déclare « Cette information est fausse car je suis et reste le président jusqu’à la fin de mon mandat » Interrogé sur les causes de cette information, Sory explique que cette cabale médiatique en son contre est d’ordre politique. « En réalité, le président de local de la jeunesse de Baco djicoroni aurait signé un acte notarial sur la vente du terrain de football en complicité avec l’actuel maire de la commune sans que son président qui est Sory Diarra le sache. Dans la révolte de la jeunesse qui exige le départ du maire, le président local de la jeunesse de Bacodjicoroni a été suspendu par les autres membres du bureau » a souligné Sory Diarra.

« C’est mécontent et avec la bénédiction de certains politiciens qu’ils ont tenté de tenir une assemblée générale extraordinaire pour me destituer. Une assemblée générale où le quorum n’était pas atteint car 9 membres du bureau sur 43 ont participé et plus grave, ils ont fait participer à leur assemblée générale des personnes qui ne sont pas du bureau » a ajouté Sory Diarra.

Le président du Conseil national de la jeunesse de la commune V appelle ses camarades jeunes à se démarquer des politiciens, afin de bâtir un avenir meilleur car le développement et l’avenir reposent sur la jeunesse.

Personne ne viendra développer la commune V à notre place, donc la jeunesse a intérêt à être solidaire, afin d’assurer son indépendance.

A titre de rappel, le Bureau national du Conseil de la jeunesse a été saisi du problème. Il a tranché en faveur du maintien du camarade Sory Diarra à la présidence du Conseil national de la jeunesse de la commune V du district de Bamako. Le président légal est toujours le maitre des lieux car il est toujours le patron du bureau affecté au conseil. Le renouvellement des différents bureaux du Conseil national de la jeunesse se déroulement dans 6 mois. Une occasion pour les frondeurs de prendre la présidence s’ils en ont les moyens.

Seydou Diamoutene (22 Septembre)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *