Header ad
Header ad

CREDD 2019-2023 : Le document en consultation nationale

CREDD 2019-2023 : Le document en consultation nationale

Il a pour objectif de consolider les acquis et de relever les défis comme la paix, la sécurité, l’accès équitable aux services sociaux de base, la réduction de la pauvreté et une meilleure gouvernance des affaires publiques.

 

Le ministre de l’Economie et des Finances Dr Boubou Cissé a préside, le lundi 11 mars dernier à l’Hôtel Laïco El Farouck de Bamako, la cérémonie d’ouverture de l’atelier de consultation nationale sur le Document cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable (CREDD 2019-2023). C’était en présence des représentants de la société civile, du secteur privé, des collectivités territoriales et des partenaires techniques et financiers.

La rencontre a enregistré la présence du directeur pays de PNUD, Boubacar Koulibaly et du président du Conseil national du patronat malien (CNPM), Mamadou Sinsy Coulibaly.  Elle a pris fin hier mercredi.

Rappelons que le CREDD 2016-2018 est le cadre de référence pour la conception, la mise en œuvre et le suivi des différentes politiques et stratégies de développement, tant au niveau national que sectoriel.

Arrivé à  son terme en décembre dernier (le CREDD 2016-2018), le Gouvernement du Mali et ses partenaires ont décidé d’élaborer une nouvelle stratégie nationale de développement (CREDD 2019-2023) et de réaliser par la même occasion une nouvelle vision de développement de long terme à travers l’Étude nationale prospective Mali 2040, vingt ans après l’Étude nationale prospective Mali 2025.

Le lancement officiel du processus d’élaboration du CREDD 2019-2023 et de l’ENP Mali 2040 a eu lieu le 16 juillet 2018 avec la participation de plus de deux cents représentants de la partie gouvernementale, de la Société civile, du Secteur privé, des Collectivités territoriales et des partenaires techniques et financiers (PTF).

Selon le ministre de l’Economie et des Finances, le CREDD 2019-2023 a pour objectif de consolider les acquis et de relever les défis comme la paix, la sécurité, l’accès équitable aux services sociaux de base, la réduction de la pauvreté et une meilleure gouvernance des affaires publiques. « C’est dans cette optique que le gouvernement du Mali a décidé de préparer une nouvelle stratégie nationale de développement de moyen terme couvrant la période 2019-2023. Mais cette stratégie s’inscrit aussi dans la nouvelle vision de développement à long terme à travers “l’Etude Nationale Prospective Mali 2040’a ajouté Dr Boubou Cissé.

Les cinq axes problématiques majeurs de développement à identifier par le diagnostic stratégique sont, de combler le déficit de la gouvernance, d’amener une exigence forte et un impératif dans la quête pour assurer la paix et la sécurité, de créer les conditions d’une transformation structurelle en vue d’une croissance forte et inclusive. En outre, il s’agit de garantir le développement, un capital humain sain, avec des ressources humaines compétentes à court, moyen et long terme de notre pays et l’axe sur le genre et la jeunesse.

L’enquête sur les perceptions auprès des populations sur les priorités de développement, les études thématiques et analyses documentaires et l’analyse structurelle ont permis d’identifier les grandes problématiques de développement du Mali qui sont : (i) le déficit de gouvernance, (ii) la persistance de l’insécurité et la dégradation du climat de vivre ensemble des communautés nationales, (iii) une économie essentiellement portée par les secteurs primaire et tertiaire, peu industrialisée et peu créatrice d’emplois décents, (iv) un environnement en constante dégradation et peu de résilience par rapport au changement climatique et (v) un capital humain insuffisamment valorisé.

Durant les trois jours les participants ont examiné et partagé le contenu du document et y apporter des contributions pour l’enrichir et l’améliorer, de vérifier la cohérence globale des axes et objectifs avec les politiques sectorielles, de faire des propositions et des recommandations en vue de la finalisation du document, et de valider le contenu du document sur la base duquel le document du Cadre pour la Relance Economique et le Développement Durable (CREDD 2019-2023) a été élaboré.

Mohamed Naman Keita (22 Septembre)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *