Header ad
Header ad

Devoir de restitution N°1

Devoir de restitution N°1

Ce 30 Janvier 2021, le CNT a procédé à la ratification de l’accord de prêt et de don signé entre le gouvernement du Mali et l’IDA au profit du secteur de l’énergie.

Cet accord de prêt est composé comme suit: un prêt d’un montant de plus de 18 milliards, un don d’un montant de plus de 15 milliards de F CFA, sur une période de 32 ans, avec un différé de 6 ans à un taux exceptionnel de 0,75%.

La commission dont je suis le vice Président a été saisie pour se prononcer sur le fond, après les séances d’écoute du ministre de l’énergie, de son staff et des responsables de l’EDM, la commission a émis un avis favorable sous réserve de recommandations fortes suivantes: initier une reforme approfondie de la structure EDM, qui a été  victime de la mauvaise gestion pendant des dizaines d’années.

Rappelons aussi que EDM SA qui est un service d’utilité publique vend l’électricité à perte car le prix de vente est nettement  inferieur au cout de production du Kwh (prix de production entre 120f et 150f du kwh, et un prix de vente moyen de 90fcfa HT à la tranche sociale); affecter pendant l’arbitrage budgétaire du ministre de l’économie au moins 80% du fonds au secteur de l’énergie; investir massivement dans les sources énergétiques notamment celles renouvelables; procéder à une extension de la couverture d’Edm sa; initier une loi de programmation énergétique pour assurer notre souveraineté.

NB: L’EDM a plus de 130 milliards de dettes d’exploitation.

La source d’approvisionnement complémentaire au prix le plus bas à ce jour du Mali reste la cote d’ivoire qui nous vend le kwh à 60fca et  à qui nous avons des  impayés de plus de 67 milliards au 31 Décembre 2020. L’Edm perd aussi des dizaines de milliards à cause de la fraude.

Assane SIDIBE, membre du CNT

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *