Header ad
Header ad

Election présidentielle en Algérie : des centaines d’Algériens dans la rue pour protester

Election présidentielle en Algérie : des centaines d’Algériens dans la rue pour protester

A Alger et en France, des centaines de personnes se sont rassemblées pour protester contre la candidature d’Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat de président.

Des centaines de jeunes ont défilé, dans la nuit du dimanche 3 mars au lundi 4 mars, dans le centre d’Alger et en Algérie pour protester contre la candidature d’Abdelaziz Bouteflika à la présidence. Quelques heures plus tôt, l’actuel chef de l’état algérien, gravement affaibli par un AVC depuis 2013, avait officiellement déposé sa candidature. Un acte qui a déclenché les manifestations.

Confronté à une très forte contestation, Abdelaziz Bouteflika s’est engagé, en cas de réélection, à organiser une élection présidentielle anticipée avant la fin de son mandat. Cette annonce n’a pas convaincu les manifestants qui ont continué à manifester toute la nuit. A Alger, un important dispositif policier a été déployé.

Agé de 82 ans, le président Bouteflika est très diminué physiquement depuis un accident vasculaire cérébral en 2013. Sa candidature est contestée par des milliers d’Algériens qui estiment qu’il n’est plus en mesure de diriger le pays et réclament qu’il renonce.

Les Algériens de France dans la rue

Dans plusieurs villes françaises, des rassemblements ont également été organisés pour protester. A Montpellier notammennt, place du Peyrou, des dizaines de drapeaux algériens ont flotté ce dimanche 3 mars.

A Marseille, 1 000 opposants se sont aussi rassemblés. A Paris, 6 000 personnes se sont retrouvées place de la République (un plus grand nombre que samedi 2 mars, pour la manifestation des “gilets jaunes”).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *