Header ad
Header ad

Faits de société : Les cimetières devenus des lieux de causerie

Aujourd’hui les lieux des funérailles sont devenus ceux des causeries, des échanges sur les affaires, les business et autres futilités de la vie. C’est pourquoi, il est fréquent de voir dans les cimetières, certains participants aux obsèques de leur frère, sœur, ou parents, causés comme s’ils se trouvaient au grin, oubliant ainsi le but de leur rassemblement dans ce lieu très symbolique pour un être humain. 

La mort est une fatalité à laquelle aucun être humain ne pourra échapper. Qu’on ait peur ou pas, qu’on ait les moyens ou pas, qu’on soit riche ou pas chacun à un moment ou un autre sera rappelé à Dieu, Le Tout Puissant. En effet, la mort est un moment très dure et amer pour la famille du défunt, les amis, les propres et les connaissances. C’est un moment pour les parents, amis, connaissances du défunt de se rassembler pour compatir. La mort est aussi un moment qui doit permettre aux vivants de penser au jour où ils seraient rappelés à Dieu. Cela doit leur permettre d’accroitre leur crainte et leur foi en Dieu et de Le mettre au centre de leurs préoccupations, leurs actions dans cette vie terrestre éphémère.

Cependant, les lieux de nos funérailles sont transformés en des lieux de causeries où on discute des affaires, des business et autres futilités en oubliant le recueillement et la compassion pour le défunt. «Vous savez Dieu a laissé trois choses qui servent à prêcher pour les êtres humains afin qu’ils ne soient pas dans l’oubli de Dieu et au-delà. Parmi ces trois choses il y à la mort. Elle est un fait de Dieu que personne par son savoir, son pouvoir et sa richesse ne peut échapper. Tout le monde sait quand même que la mort est une réalité donc les lieux des funérailles doivent renforcer nos croyances vers Allah afin qu’on multiplie les bonnes actions et évite toutes les choses prohibées par la religion », explique Imam Bako Traoré. A Mohamed Coulibaly de dire ceci: « Il est très difficile de nos jours de distinguer un lieu des funérailles d’un lieu de mariage ou de baptême. Les gens viennent pour causer et discuter de tout souvent même en éclatant de rire. En réalité on doit changer de comportement et savoir que les lieux des funérailles sont des endroits qui doivent être pour nous l’occasion non seulement de compatir avec les parents du défunt mais aussi de penser à leur jour».

En outre, les cimetières sont devenus des lieux de rendez-vous pour beaucoup de personnes qui se voient rarement sauf dans les occasions familiales et autres. Alors, ils mettent ce moment très douloureux à profit pour discuter, causer et échanger. Ainsi, ils oublient la cause de leur rassemblement. Pire, certains fument leur cigarette car n’ayant pas la patience de s’abstenir pendant ce court moment très symbolique pour tous les êtres humains. « Les gens n’ont pas le temps pour même enterrer leur semblable qui vient de quitter le monde. Pourtant, s’ils n’ont pas le temps, ils peuvent rester à la maison au lieu de venir se gêner. Chacun doit savoir que le cimetière est la dernière demeure de toute personne, alors un être cher est mort qu’on ait au moins le temps nécessaire pour l’accompagner dans sa dernière demeure avant son jour», narre Zoumana Samaké, un sexagénaire. Un autre citoyen Soumaila Coulibaly d’estimer que « Dans les cimetières on voit les gens qui bavardent. Pour moi c’est un mauvais comportement. Vraiment, les cimetières doivent nous enseigner pour notre jour et doivent aider à changer nos comportements et  bien préparer l’au-delà ».

De même, les téléphones ne cessent de sonner aux cimetières, malgré qu’il existe le mode silencieux. Les gens qui estiment être des grands hommes d’affaires ou des business man n’hésitent pas à décrocher leurs appels même s’ils doivent gêner les autres.

S.B. TRAORE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *