Header ad
Header ad

FSEG: Le comité Aeem déplore leur condition d’études

FSEG: Le comité Aeem déplore leur condition d’études

Le Comité de l’Association des élèves et étudiants du Mali (Aeem) de la Faculté des sciences économiques et de gestion (FSEG) a animé, le lundi 07 janvier 2019, une conférence de presse, dans l’amphi 500 de ladite faculté. L’objectif était d’exprimer son indignation face à l’indifférence des autorités universitaires à ses doléances, après la tenue de deux semaines de grève sans gain de cause. Elle a été animée, par le Secrétaire général dudit comité, Fousseni Kondé, en présence des membres de son bureau ainsi qu’une centaine d’étudiants.

Depuis un certain temps, la Faculté des sciences économiques et de gestion de l’Université des sciences sociales et de gestion de Bamako (USSGB), passe de déplorables moments. Aujourd’hui, cette faculté qui est la faculté la plus peuplée au Mali avec un effectif pléthorique de 19 000 étudiants, sans compter les bacheliers de l’année 2018, est confrontée aux manquements des nécessités dont leurs absences portent atteintes au bon déroulement des cours. Il s’agit du manquement de matériels didactiques dont la craie, les tables bancs, le vidéo projecteur, les tableaux, le problème de sonorisation, la crise d’eau qui est à l’origine de l’inaccessibilité des toilettes.

Face à ces situations inacceptables, le Secrétaire général, Fousseni Konde n’a pas camouflé sa colère en affirmant que cette situation devient de plus en plus difficile, ce  qui tend à perturber l’année scolaire universitaire normal. «Ça deux ans que la FSEG n’a jamais connu une grève décrétée par l’Aeem. Cela s’explique par le fait que nous voulons revendiquer en étant dans les classes. Mais cette fois-ci la situation est devenue insupportable. C’est pourquoi nous avons fait deux semaines en grève ce qui continuera si le Recteur Pr. Samba Diallo ne satisfait pas nos doléances », a déclaré le SG Konde. Selon lui, il y a deux mois, ce sont les étudiants qui payaient les craies avec leur l’argent et pourtant le fonds existe au Rectorat, a-t-il révélé. Il est du devoir du Secrétaire de déplorer la dégradation de la moitié des tables bancs de l’amphi de 500 places. «S’il y a des examens certains étudiants manqueront de place et composeront en étant assis par terre. Cet amphi ne peut pas contenir 300 étudiants car les tables sont détériorées », a-t-il dit. Pour le SG Konde, à la FSEG il n’existe que deux vidéos projecteurs pour toutes les classes. En plus, il a souligné le problème de sonorisation et aussi de pénurie d’eau. «Une partie de l’immeuble Lassana Sylla à Sogoniko a été cédée à la FSEG pour que les étudiants prennent les travaux dirigés (TD). Mais là-bas c’est l’animosité. Les toilettes sont inutilisables. Les salles ne peuvent contenir que 20 étudiants et pourtant les TD constituent 30 ou 40 étudiants. C’est pas normal», a-t-il signalé.

Par ailleurs, le Secrétaire général, Fousseni Konde au nom de ses camarades étudiants a demandé au Recteur de l’Ussgb, Pr. Samba Diallo de faire tout pour mettre les étudiants de la FSEG dans les meilleures conditions. «Nous demandons au Recteur de penser à notre avenir et de tout mettre en œuvre pour que la FSEG fasse une année universitaire normale », a-t-il asséné. «Le Comité Aeem de la FSEG n’hésitera pas à utiliser tous les moyens légaux pour que les étudiants puissent avoir une bonne formation. Nous travaillons toujours avec les autorités universitaires qui s’occupent de nos doléances », a-t-il énoncé.

Par ailleurs, suite à cette conférence de presse le SG Konde et les membres de son bureau et les étudiants sont descendu au Rectorat pour rencontrer le Recteur Diallo. Au cours de cette rencontre, le Recteur a donné l’assurance pour satisfaire les doléances des étudiants dans un bref délai.

B. DIALLO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *