Header ad
Header ad

La Magie et la sorcellerie : Le Professeur Babou Niang démystifie les pratiques

La Magie et la sorcellerie : Le Professeur Babou Niang démystifie les pratiques

 

La salle Bazoumana Sissoko du Palais de la culture était pleine à craquée lors de la conférence internationale de démystification de la magie et de la sorcellerie, placée sous le haut parrainage du guide Chérif Bouyé de Nioro. L’invité d’honneur de la cérémonie était le ministre représentant de sa majesté Moronaba le roi des Mossi du Burkina Faso, l’Imam de Conakry, du coordinateur de l’association AAMMI et ADSOA, M. Boundi, les grandes personnalités venues des différents pays et les invités de marques.

La conférence était animée par le professeur Babou Niang, chef suprême de la magie africaine et chef de la mission des démystifications en Afrique, pour informer l’opinion nationale et internationale sur les péripéties de la magie, il s’agit de la blanche, de la magie noire et de la magie rouge. Il a expliqué de long en large les secrets.

La cérémonie a démarrée par la prestation de certains magiciens venus du Burkina Faso, du Bénin et du Mali. Après le mot de bienvenu du maire de la commune IV, interviendra le ministre représentant de sa majesté Moronaba, dans son intervention, il a encouragé le professeur Babou Niang dans cette œuvre de mise en évidence et de valorisation des potentialités culturelles et scientifiques détenues par les communautés africaines, qui peuvent compléter notamment pour soulager nos populations dans les maladies par des plantes. Selon lui, la préoccupation principale du professeur c’est  l’Afrique, c’est par la force des traditions et des valeurs que nous sommes venus répondre favorablement à cette cérémonie.  Il a saisi l’occasion pour remettre un cadeau au nom de sa majesté Moronaba en guise de souvenir au professeur Babou Niang pour son courage et son savoir faire.

Quant à l’imam de Conakry, il dira que le prophète Mohamed (PSL) est née à la Mecque parmi les Arabe mais il n’est pas pour les Arabes seuls, Mahamadou Babou Niang aussi est née au Mali, il est malien mais il n’est pas pour les malien seulement, il est pour toute l’Afrique surtout la Guinée. Il ajoute qu’il a des preuves palpables sur le savoir faire du professeur. Il a fait savoir que c’est Babou Niang qui a sauvé le général Lassana Konté, le 12 février 1996 contre les djihadistes à travers son pouvoir mystique. Tous les Guinéens son témoin de cela. Le professeur Niang est venu sur cette planète pour sauver les être humains. Avant d’inviter tous les chefs d’Etat Africain à soutenir Babou Niang.

Le coordinateur général des deux associations M. Boundi, a précisé que le professeur Babou Niang est le père fondateur de l’Association Africa Magie Moderne Internationale (AAMMI) et l’Association des Détenteurs des Savoir Occultes Africaine (ADSOA), il est diplômé de la précieuse université des 77 secret de la magie noire Bombay en Inde. Selon lui, le professeur a étudié pendant 14 ans toutes les formes de magie qui existent dans le monde, il sera classé 2e mondiale de sa promotion devant 1632 étudiants toutes nationalités confondues. Il est le père fondateur de la magie rouge, il a parcouru 62 pays à travers le monde ou il a animé des conférences et est décoré par 14 pays.

Le professeur Mahamadou Babou Niang dans son allocution, a décortiqué les différentes magies dans le monde à savoir la magie blanche, la magie noire, la magie rouge et la magie moderne. Dans son explication, il dira que la magie blanche est basée sur les jeux de rapidité, de mensonge ; la magie noire elle est purement satanique, elle est formellement interdite par les religions de Dieu, elle est basée sur l’évocation des démons et sur le sacrifice horrible ; la magie rouge elle est basée sur la connaissance des plantes et des anémies car chaque animal créé par Dieu a un secret ; la magie moderne c’est ce qu’on appelle la télépathie, l’hypnotisation, c’est la transmission directe.

F. COULIBALY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *