Header ad
Header ad

Lecture de Coran à Kalaké : La 9e édition a vécu sous le signe de la paix et de la cohésion sociale

Lecture de Coran à Kalaké : La 9e édition a vécu sous le signe de la paix et de la cohésion sociale

La 9ème édition de la lecture de Coran du village Kalaké et ses environnants, se déroulée, le samedi 07 mars 2020, sur la grande espace de la devanture de Medersa « Nour Al Islam ». Comme d’habitude, cette édition était placée sous la haute présidence du Seid Seydina Oumar Thiam, le fils de Séikou Thiérno Aboubacar Thiam de Ségou. Plusieurs personnalités ont effectué le déplacement dont, les autorités coutumières et administratives de la localité, les filles et fils de Kalaké pour magnifier ce grand rendez-vous du village.

Initiée par l’Imam Séikou Mahamadou Gissima Mangané et non moins le fondateur et promoteur de Medersa « Nour Al Islam », cette lecture de Coran du village Kalaké et ses environnants vise à rassembler les descendants des familles Mangané-Mangané et à tisser la cohésion sociale entre les fils et filles dudit village et ses environnants. «Cramponnez-vous tous ensemble au habl (câble) d’Allah ; ne soyez pas divisés». Sourate 3, Verset 103. On peut dire que ce verset coranique, est le sens même de cette rencontre des Mangané-Mangané. Elle permet de renforcer la connaissance et la fraternité. Notons que Mangané-Mangané est un prénom familial  des Soninké, mais qui sont éparpillés un peu partout dans le pays.

L’évènement a été entamé par une assise de prêche dans la nuit du vendredi au samedi. Au cours de laquelle, plusieurs prêcheurs et les imams ont succédé au micro pour prêcher en rappelant les fideles musulmans assistants à la bonne conduite de la voie de Dieu ; au changement des comportements ; à la croyance à Dieu ; à la cohésion sociale ; à la mutualité entre les musulmans et au pardon de ses semblables. En outre, dans son intervention, le prêcheur Cissé a interpelé aux chefs de familles d’inscrire leurs enfants aux medersas. Il a dit que le Séikou Mahamadou Gissima Mangané mérite une reconnaissance car qu’il ne fait que former les enfants et les adapter pour la bonne conduite de la vie surtout en Islam. Pour sa part, l’Imam Abdoul Moumine Mallé a ajouté que cette initiative doit être saluée par les populations du village et d’inviter les musulmans de connaitre leur religion. Il a été épaulé par le Seid Seydina Oumar Thiam qui a remercié le Séikou Mangané pour l’honneur qui a fait pour son défunt père et aussi à sa famille. « Nous ne pouvons cesser de saluer le Séikou Mangané pour cette belle initiative pour le village de Kalaké et voire l’ensemble du pays. Il a étudié chez nous et il était un disciple exemplaire par son caractère. Il n’a jamais désobéi son maitre. En réalité il dispose ‘’le Barika’’ », a-t-il relaté.

Dans la matinée du samedi après l’installation du Séikou Mahamadou Gissima Mangané et ses hôtes, la cérémonie a été amorcée par la lecture des versets du coran par les jeunes élèves qui sont entrain de mémoriser le Coran chez Séikou Mahamadou Gissima Mangané. Suite de quoi, le coup d’envoi de la lecture de Coran a été donné par le Séikou Mangané et il a été lu en complet par plusieurs fois par une cinquantaine de personnes. Il y a eu la lecture de Dalailou 7 fois, et sans compter Zikiri «le wird» des millions fois.

Après la prière, la lecture de Coran a été couronnée par des bénédictions aux participants, au village et pour notre cher pays, le Maliba. C’est donc avec les bénédictions collectives vers 16h que cette 8ème édition a pris fin. Et c’est avec enthousiasme que l’Imam a donné rendez-vous à tous les fidèles pour l’année prochaine, tout en priant pour la pérennisation de cette initiative.

Notons que le village de Kalaké est environs 145 kilomètres de Bamako, et il est composé de deux camps à savoir Kalaké Maraka et Kalaké Bamanan, ce village est situé entre Baraouli et Konobougou avec les habitats hétérogènes entre autre les Soninkés, peulhs, et Bambara.

Envoyé spécial MLK

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *