Header ad
Header ad

Les stagiaires de l’EMP à la CENI : La mission et le bon fonctionnement de la CENI au centre des débats

Les stagiaires de l’EMP à la CENI : La mission et le bon fonctionnement de la CENI au centre des débats

Les membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ont reçu, le vendredi 26 avril 2019, la visite des 25 stagiaires de l’Ecole de Maintien de la Paix d’Alioune Blondin Bèye (EMP). L’objectif de cette rencontre était de connaitre et d’échanger sur les missions et les fonctionnements de la CENI au processus électoral.

Le président de la CENI, Amadou Ba se dit réjouit de rencontrer cette délégation de stagiaires de 25 personnes de 11 pays africains de l’école de maintien de la paix  Alioune  Blondin Bèye. Selon lui, cette rencontre rentre aussi dans le cadre d’un échange d’expérience avec ces stagiaires venus des différentes horizons , composés de militaires, policiers, journalistes, et d’universitaires sur la mission et la nature de la CENI. Et d’ajouter  que cet échange va certainement pousser ces stagiaires à s’inspirer des pratiques et fonctionnements de la commission Électorale Nationale indépendante du Mali.

Pour la mission de la CENI, le président Amadou a expliqué qu’elle est chargée de la gestion des observateurs nationaux et internationaux, la CENI et ses démembrements veillent à garantir aux électeurs et aux candidats en lice le libre exercice de leurs droits. La CENI veille également à ce que la loi électorale soit appliquée aussi bien par les autorités administratives que par les partis politiques, les candidats et les électeurs, dit-il.

Par rapport au financement de la CENI, il indique que, l’État met à la disposition de la CENI les moyens  matériels et financiers nécessaires à l’exécution des missions. Le budget de la  CENI est inséré dans le budget général des élections et logé à la DFM du Ministère chargé de l’Administration du Territoire.

Pour donner son point de vue à la rencontre d’échange, le porte-parole des stagiaires, M. Ibrahima Sy d’origine Sénégalaise dit être fier de cette rencontre et du bon déroulement de la CENI du Mali parce qu’il ya la transparence et la diversité au sein du bureau de la CENI, dont il n’y a pas seulement un déclique qui nomme le président. Mais aussi au sein de la commission, il ya des différents démembrements, qui sont des couches vulnérables. Il ya une diversité de toutes les couches de la jeunesse, les femmes, les hommes, sont vivement représentés. Par rapport à cela, on prouve qu’il ya la fiabilité et la crédibilité de la CENI par rapport au bon fonctionnement des élections en ce qui concerne les élections présidentielles, législatives et locales.

F. COULIBALY

LE FONDEMENT

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *