Header ad
Header ad

L’Imam Dicko à propos du meeting du 10 février: «Il ne s’agit pas d’une journée de colère »

L’Imam Dicko à propos du meeting du 10 février: «Il ne s’agit pas d’une journée de colère »

Le président du Haut Conseil Islamique du Mali, l’Imam Mahmoud Dicko a animé un point de presse, ce mardi, dans sa mosquée à Badalabougou. L’objectif, selon le guide religieux, était de donner les raisons du meeting qu’il organise le 10 février prochain au Stade 26 mars à Yirimadio.

– Maliweb.net – Annoncé à Bamako courant janvier, Cheick Hamahoullah Haïdara, Cherif de Nioro prendra part au meeting du 10 février prochain au Stade 26 mars. L’information a été confirmée par l’imam Dicko au cours de son point de presse de ce matin. «Je n’ai pas pu aller à Bamako pour ma santé, mais pour la cause de l’islam je ferai le déplacement », rapporte l’imam Dicko citant Bouyé Haïdara. Aussi, le point de  presse a été mis à profit par le président du Haut Conseil Islamique du Mali pour se prononcer sur les raisons du meeting du dimanche prochain.

Il s’agit, selon Dicko, d’une journée de prière pour la paix. Une journée de pardon et de communion. «Il est impensable que dans notre pays que les communautés se mettent à s’entretuer », indique-t-il. Nous organisons cette journée, pour interpeller tous les Maliens à réfléchir ensemble pour trouver une solution à la crise. «Pour sortir le Mali de la crise, nous avons les ressources, il suffit qu’on se mette ensemble », affirme l’imam.

«Il ne s’agit pas d’une journée de colère», clarifie-t-il. Et d’ajouter : «Nous nous ne pouvons pas mettre ce pays à feu et à sang comme le pensent certains». Notre rôle, poursuit-il, c’est d’appeler à la sagesse et la sagesse, c’est avant tout de dire la vérité.

De l’homosexualité, l’imam Dicko n’a pas abordé la question et il n’a souhaité répondre à aucune question.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *