Header ad
Header ad

Mali-Algérie : Les relations sont au beau fixe

Mali-Algérie : Les relations sont au beau fixe

Sous la co-présidence de Tiébilé Dramé, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale et Rachid BLADEHANE, Secrétaire d’État chargé de la Communauté nationale et des compétences à l’étranger de l’Algérie, les travaux de la 15ème Session du Comité bilatéral stratégique Mali-Algérie se sont tenus ce dimanche 19 janvier à Koulouba. C’était en présence du général Mahamadou Diagouraga, Haut représentant du président de la République pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger,  Lassine Bouaré, ministre de la Cohésion sociale, de la Paix et la Réconciliation nationale et Amadou Koita, ministre des Maliens de l’extérieur.

Pour circonstance, le ministre Dramé a rappelé les liens séculaires d’amitié et de fraternité existant entre le Mali et l’Algérie avant de saluer l’excellence des relations qui lient les deux pays. Il a ainsi réaffirmé la reconnaissance du Gouvernement et du Peuple malien envers l’Algérie pour son engagement oh combien important aux côtés du Mali. Cela, au moment où le pays traverse les moments les plus difficiles de son histoire.

Pour sa part, M. BLADEHANE a fait savoir que depuis cinq ans, l’Algérie œuvre inlassablement à l’aboutissement de l’Accord dans tous ses aspects. ‘’Il est indéniable que malgré les obstacles et les difficultés auxquelles fait face l’Accord de paix au Mali, sa mise en œuvre a enregistré de nombreux acquis. L’Algérie se félicite de l’attachement de toutes les parties au dialogue et à la préservation de l’unité et de l’intégrité territoriale du Mali. Des progrès ont été réalisés notamment en matière de défense et de sécurité, en particulier le processus Démobilisation Désarmement Réinsertion (DDR), concernant 1800 ex-combattants destinés au Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC) de Kidal, Gao et Tombouctou’’, se réjoui M. BLADEHANE.

Il réaffirme la détermination du Gouvernement algérien et sa disponibilité à accompagner le Mali dans l’application des dispositions de l’Accord et de poursuivre résolument ses efforts au sein du Comité de suivi de l’accord (CSA) qu’elle préside. A ce titre, il réitère l’engagement de l’Algérie à œuvrer avec ses partenaires de la Communauté internationale à assurer : premièrement la préservation de ce cadre de règlement politique laborieusement négocié dans lequel il s’est fortement investi; deuxièmement l’application tangible et rapide de l’accord sur le terrain qui ne peut être obtenue simplement par des affirmations, mais par la confiance et la volonté réciproques de respecter les engagements pris et enfin donner un engagement effectif et de bonne foi des protagonistes maliens dans le processus de paix et leur éviter l’application d’un régime de sanctions qui ne serait en réalité que source de durcissement dans les positions.

‘’L’Algérie a toujours soutenu le Mali frère dans sa démarche d’appropriation de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. C’est dans cet esprit qu’elle poursuit son action à la tête du Comité de suivi de l’accord’’, a-t-il conclu.

Bréhima DIALLO

22 septembre

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *