Header ad
Header ad

Mali: la CCSC/PURN appelle les leaders religieux à s’éloigner de l’arène politique

Mali: la CCSC/PURN appelle les leaders religieux à s’éloigner de l’arène politique

Le président de la Coalition citoyenne de la Société civile pour la paix, l’unité et la réconciliation nationale (CCSC/PURN), Ahmed Mohamed Ag Hamani non moins, ancien Premier ministre, a animé, le mardi dernier, une conférence de presse, à l’hôtel Al Farouk. Au cours de cette conférence, il a été question de la situation sécuritaire et la paix dans notre pays.

C’était en présence du président des Maliens de l’extérieur Habib Sylla ; du maire de Ouenkoro, Harouna Sankaré et d’autres invites de marque. Le président de la Coalition citoyenne de la Société civile pour la paix, l’unité et la réconciliation nationale (CCSC/PURN), Ahmed Mohamed Ag Hamani a rappelé que la CCSC/PURN a été mise en place pour répondre aux dispositions pertinentes de l’article 51 de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger, signé le 15 mai et le 20 juin 2016, qui stipule: «….les Parties (signataires) demandent à la classe politique ainsi qu’à la société civile, notamment les organisations de femmes et de jeunes, les médias, les communicateurs traditionnels et les autorités traditionnelles et religieuses, d’apporter leur plein concours à la réalisation des objectifs de l’Accord».

Par ailleurs, le président Hamani a appelé les leaders religieux à s’éloigner de l’arène politique et de rester dans leur rôle de médiation. Sur le drame survenu au centre, il a invité les ethnies du centre dont les peuls et dogons à cultiver la paix et de privilégier le dialogue pour la résolution de tout problème. De son point de vue, ces conflits intercommunautaires risquent d’entrainer le Mali dans une guerre civile prenant la forme vendetta, si ce virus se propageait dans les autres régions du pays. Selon lui, les maliens doivent revaloriser leurs valeurs traditionnelles, culturelles et religieuses qui sont les moyens appropriés pour régler nos différends. En outre, il a salué les efforts déployés par les autorités pour apaiser cette situation très préoccupante du centre. Et de rassurer l’engagement de la Coalition à ne ménager aucun effort pour jouer sa partition dans la construction d’une paix durable dans un Mali uni, fort et prospère.

S.B. TRAORE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *