Header ad
Header ad

Meeting du FSD : Selon Soumaila Cissé les caisses de l’Etat sont vides et le pays est dans l’impasse

Meeting du FSD : Selon Soumaila Cissé les caisses de l’Etat sont vides et le pays est dans l’impasse
Inquiet de la situation actuelle du Mali marquée par les caisses de l’Etat vides, le découpage du territoire sans consultations des populations concernées, l’Honorable Soumaïla Cissé invite à un sursaut national. «Il nous faut agir, agir vite, agir maintenant ! », a-t-il martelé.

 C’était le dimanche 28 octobre 2018 lors du meeting du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) au palais de la Culture Amadou Hampaté Bah.

D’entrée de jeu, le Chef de file de l’opposition peint un tableau sombre de la situation sécuritaire de notre pays qui a encore connu, cette semaine et la semaine dernière, des nouvelles victimes d’actes terroristes, barbares et inhumains au Nord, au Centre et au poste de contrôle de Koala, non loin de Kolokani. Aux familles des innocents disparus, il a présenté ses condoléances les plus attristées et souhaité prompt rétablissement aux blessés.

Le candidat malheureux du second tour de l’élection présidentielle de juillet-août dernier ne décolère pas face à ce qu’il qualifie de holdup électoral, quand il déclare : «Eh oui ! Pour ce Mali, aucun sacrifice n’est et ne sera de trop ! Aucune révolte ne sera de trop! L’injustice et l’impunité engendrent la colère. La colère d’un Peuple est, donc, de droit quand son avenir est volé ! Oui son avenir est volé. Plus qu’une intime conviction, le Peuple en a les preuves. De plus en plus manifestes ! De plus en plus alarmantes ! Les marches et les manifestations des Maliens de l’Intérieur et de la diaspora de ces deux derniers mois contre les fraudes massives et les dysfonctionnements de toutes sortes lors des dernières élections présidentielles attestent si besoin en était du rejet de ce régime par notre Peuple».

Pour l’Honorable Cissé, «nul miracle en vue ; car, rien ne va, rien ne va plus dans notre pays ! La panique inonde Koulouba et noie désormais tout le pays ! Nous sommes dignement là parce que notre Mali est en grand danger ; car, menacé de toutes parts ! Le pays vit dans l’incertitude totale. Aujourd’hui, au Mali, des centaines d’écoles sont fermées, des milliers d’écoliers sont privés d’études. L’enfant de Niafounké a dit «aux tenants illégitimes du pouvoir et à la communauté internationale que le projet de découpage du territoire national qu’ils tiennent en main est une bombe à fragmentation qui va dévaster et détruire à jamais notre pays.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *