Header ad
Header ad

Ministre Arouna Modibo Touré : L’AGETIC s’arme de capacité de résilience face aux multiples difficultés conjoncturelles éprouvantes

Ministre Arouna Modibo Touré : L’AGETIC s’arme de capacité de résilience face aux multiples difficultés conjoncturelles éprouvantes

L’Agence des technologies de l’information et de la communication (AGETIC) a tenu, le mardi 5 mars 2019, sa 15e session du Conseil d’administration, sous la présidence du ministre de l’Economie numérique et de la communication, Arouna Modibo Touré. C’était en présence des administrateurs ainsi que du Directeur général de l’AGETIC, Mohamed Salif Camara.

Cette 15e session ordinaire du Conseil d’administration de l’Agence des technologies de l’information et de la communication (AGETIC) a permis aux administrateurs d’examiner et d’adopter le projet de budget 2019 évalué à 2 870 724 000 FCFA, soit une diminution de 0,96% par rapport à l’année 2018.

Selon le ministre de l’Économie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré, le domaine des technologies de l’information et de la communication constitue l’un des secteurs les plus dynamiques du développement économique du Mali de nos jours. A ses dires, l’AGETIC joue un rôle prépondérant dans ce sens notamment dans le cadre du déploiement de l’intranet dans l’Administration  partout dans le pays. A ses dires, cette infrastructure a servi de support pour le déploiement des services et a ouvert la voie à la dématérialisation des processus et des procédures administratives. L’AGETIC est en train de moderniser l’administration malienne à travers la connexion des communes, la connexion des CAP, la réalisation et le suivi de plusieurs projets (CITAD, EUCAP Sahel, CANAM, etc.), a soutenu le ministre Touré et d’ajouter qu’elle a ainsi développé et déployé des applications dans le cadre de la dématérialisation des procédures et processus. Avant de citer certaines de ces applications dont l’Office Manager (une application web sécurisée de management et de gestion d’activités), E-Gesco (une application de gestion des courriers), SAE/AGIC (système d’archivage électronique),…

Parmi les difficultés, il est du ministre de reconnaître que les activités de l’AGETIC souffrent  à cause du manque d’appui financier des partenaires au développement et de l’étroitesse de la subvention de l’État. Face à cette situation, les Administrateurs ont fait des recommandations qui ont commencé à porter  leurs fruits. « Ainsi, les fonds propres de l’Agence qui ne constituaient que 12% des ressources en 2017 ont atteint 31% en 2018 », a indiqué le ministre AMT et d’estimer que cela prouve que l’agence s’arme de capacité de résilience face aux multiples difficultés conjoncturelles éprouvantes.

B. KONE (Le Fondement)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *