Header ad
Header ad

Mouvement « IBK une chance pour le Mali » : La stabilité, la paix et la cohésion sociale au cœur d’une grande prière

Mouvement « IBK une chance pour le Mali » : La stabilité, la paix et la cohésion sociale au cœur d’une grande prière

Le Mouvement ”IBK une chance pour le Mali” a organisé, le jeudi 18 avril 2019, une grande prière pour la stabilité, la paix et la cohésion sociale au Mali. Cette prière se fait à travers une lecture du saint Coran, surate (Yassine) dans la grande salle du Centre international de conférence de Bamako (CICB). L’objectif visé était de faire des bénédictions pour le pays afin qu’il puisse sortir de la crise sécuritaire, politique et économique dans laquelle il se trouve. Et une vingtaine d’Imam ont été mobilisés à cet effet.

Ladite cérémonie s’est déroulée en présence du président du Mouvement ”IBK une chance pour le Mali”, Mohamed Lamine Baby; la présidente des femmes dudit mouvement, Konaré Kadiatou Doumbia; du représentant du ministre des Affaires religieuses et du Culte ; ainsi qu’une centaine de participants dont les femmes venus de Bamako et surtout de l’intérieur du pays. La lecture des versets de Coran par un jeune a donné le ton à cette cérémonie. Après ce dernier, les imams ont procédé, sous la conduite de l’Imam Kassim Koné, à la lecture de surate (Yassine) à plusieurs fois, avant d’être suivi par la lecture des bénédictions de Coran. Selon l’Imam Koné, Dieu est le seul recours quand la situation se complique chez un être humain. «Notre pays a besoin des bénédictions pour le sortir de la situation dans laquelle il se trouve», a dit l’Imam Koné et d’insister sur le fait que les maliens doivent se donner les mains pour faire émerger le Mali.

Pour la Présidente du Mouvement ”IBK une chance pour le Mali”, Konaré Kadiatou Doumbia, l’initiative vise à soutenir le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, conformément aux objectifs du mouvement. Elle a rappelé que le mouvement a été créé depuis 2011 avec comme objectif de soutenir IBK et ses idéaux pour diriger le Mali. A ses dires, face à la situation actuelle du pays le mouvement ne pourra rester en marge, il s’engage à soutenir, aider le président et aussi respecter son engagement. «Nous avons appelé 25 imams pour faire les bénédictions pour le Mali afin que les problèmes au nord, au centre partout au Mali soient résolus. Il faut que les gens évitent l’amalgame concernant la tuerie au centre. Les maliens sont des frères et des sœurs donc il y aura pas par la grâce de Dieu une guerre intercommunautaire au Mali », a-t-elle énoncé. Et d’affirmer que le mouvement a soutenu dans le moment facile et qu’il le fera aussi pendant la période difficile.

Le Président du Mouvement, Mohamed Lamine Baby, quant à lui, estime que les maliens doivent prier pour la paix, la stabilité, la cohésion sociale pour le Mali et se pardonner. «Depuis la création de notre mouvement nous avons estimé que le président IBK incarne l’honneur du Mali, il le porte dans son cœur. IBK c’est un homme modeste qui écoute son peuple », a indiqué Baby. Selon lui, malgré que le pays traverse des moments difficiles de son existence liés à plusieurs facteurs, IBK est une chance pour le Mali. Il a souligné que les gens sont venus du centre et du nord pour assister à cette prière au CICB.

En ce qui le concerne, le représentant du ministre des Affaires religieuses et du Culte, a dit que son ministre voulait assister à cette prière mais il a été empêché à la dernière minute. Par ailleurs, il a salué cette initiative du mouvement et l’a exhorté à continuer sur ce chemin. Selon lui, c’est dans la difficulté que le pays reconnaît ses bons fils et filles dignes et honnêtes à travers leurs actions. De son point de vue, les maliens doivent faire les bénédictions pour aider le Président de la République à amener le bateau à bon port. Il faut que la paix et la cohésion sociale soient une réalité pour le Mali, a-t-il souhaité.

S.B. TRAORE

Le Fondement

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *