Header ad
Header ad

ODHD/LCP : Les activités de 2018 exécutées à 98,57%

ODHD/LCP : Les activités de 2018 exécutées à 98,57%

Le ministre de la Solidarité et de l’action humanitaire, Hamadoun Konaté, a présidé, le vendredi 14 mars 2019, les travaux de la 13e session du Conseil d’administration de l’Observatoire du développement humain durable et de la lutte contre la pauvreté (ODHD/LCP). C’était dans la salle de ladite structure en présence des administrateurs et du Directeur général, de l’ODHD/LCP, Bourema F Ballo.

L’ODHD/LCP a réalisé au cours de l’année 2018 des activités relatives à l’atteinte de six (6) objectifs opérationnels à savoir : l’appui au suivi évaluation du CREDD et des ODD ; la promotion et le suivi de l’approche DHD ; la réalisation d’étude et de recherches sur la pauvreté et la problématique du DHD ; le développement du partenariat et le renforcement des capacités ; la communication institutionnelle et produits ; le fondement.

Le ministre de la Solidarité et de l’action humanitaire, Hamadoun Konaté a remercié et salué les administrateurs pour leur courage quant aux études et aux recherches sur le développement humain durable et la lutte contre la pauvreté au Mali, ainsi que les partenaires. Selon le ministre, l’élaboration du nouveau document de stratégie de réduction de la pauvreté au Mali, en l’occurrence le Cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable (CREDD), la priorisation et la prise en compte des Objectifs de Développement Durable (ODD) constituent un acquis fort louable. A ses dires, l’ODHD/LCP a joué un rôle important dans ce processus à travers son étude sur la situation de référence des objectifs de développement durable au Mali. En outre, il a interpelé les structures du système statistique national, les universités, les organisations de la société civile et l’ensemble des partenaires techniques et financiers à trouver des solutions efficaces à travers des analyses approfondies des différentes thématiques afin de promouvoir un développement humain durable pour toutes les couches de la population malienne.

Cependant, le budget provisionnel au titre de l’année 2018 a été estimé à 976 861 850 FCFA. Pour l’exécution budgétaire à la date du 31 décembre 2018, l’ODHD/LCP a dépensé 645 418 518 FCFA, soit un taux d’exécution de 98,57%. Ces fonds proviennent du : budget d’Etat : 400 619 536 FCFA, soit 99,81% du montant notifié ; fonds PNUD : 208 077 221 FCFA, soit 100% ; fonds UNICEF : 54 714 000 FCFA, soit 88,62% ; fonds propres : 114 000 FCFA, soit 6,69%.

Par rapport aux ressources budgétaires 2019, le ministre dira que les couts afférents à la mise en œuvre du PTA 2019 s’élèvent à  735 887 588 FCFA. Avant d’ajouter que ce montant est réparti  entre le budget d’Etat pour 482 296 738 FCFA, soit 65,5% ; les fonds PNUD pour 200 000 000 FCFA, soit 27,2% ; les fonds UNICEF pour 50 000 000 FCFA, soit 6,8% et les ressources propres pour 3 590 850 FCFA, soit 0,5%.

M. TRAORE (FONDEMENT)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *