Header ad
Header ad

Primature : Boubou Cissé, une aubaine pour sortir le pays de l’ornière

Primature : Boubou Cissé, une aubaine pour sortir le pays de l’ornière

Après la démission de Soumeylou Boubeye Maiga, le ministre de l’Economie et des finances, Dr. Boubou Cissé vient d’être nommé, le lundi 22 avril 2019, par le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, Premier ministre. Cette nomination n’est pas une surprise pour  beaucoup d’observateurs. On peut dire que ce jeune fait partir des ministres sauveurs du premier quinquennat d’IBK.

Le Mali vit une période cruciale de son existence car les défis tels que la crise sécuritaire, la grogne sociale, la crise économique, sont nombreux. Les attentes le sont encore plus. Mais avec le soutien de l’ensemble du peuple Malien et des acteurs politiques, ils ne seront pas insurmontables. Son prédécesseur a été poussé à démissionner par certains leaders religieux dont le Cherif de Nioro et l’Imam Mahmoud Dicko. Le premier qui a aidé IBK en 2013, lui avait instruit de ne pas nommer Soumeylou Boubèye Maiga à certains postes ministériels tels que le défense, la sécurité et la Primature. Nonobstant, IBK a nommé SBM en décembre 2017 Premier ministre, déclarant ainsi la guerre à son chérif de Nioro. Ce dernier a fait tout pour empêcher IBK d’avoir son second mandat. Malheureusement il a été réélu et la guerre s’est amplifiée. En plus, face à la grogne sociale et la détérioration de la sécurité au centre du pays, les députés de l’opposition et de la majorité ont déposé une motion de censure contre lui. Par finir, il a démission dans la nuit du jeudi 18 avril dernier. Et c’est son ministre de l’Economie et des finances qui l’a remplacé.

Ce technocrate chevronné doit avoir le soutien du peuple Malien et de l’ensemble des acteurs politiques et de la société civile pour aider le pays à s’en sortir. Ce qui est sûr, c’est que cet ancien cadre de la Banque mondiale depuis son entrée en 2013 dans le Gouvernement a fait ses preuves preuve. D’abord aux mines, il a ouvertement défendu les manques à gagner de l’Etat dans le Rang Gold. Ce qui a eu pour résultant, la fermeture de cette grande entreprise minière pour non paiement de la fiscalité. Aussi, il a procédé au changement du code minier au Mali qui semble être à défaveur de l’intérêt de l’Etat. En outre, la situation économique du pays était en panne, et raison pour laquelle le Président IBK dans le Gouvernement d’Abdoulaye Idrissa Maiga a confié les finances à ce jeune économiste et banquier. Depuis sa nomination à ce poste stratégique de l’Etat, Dr. Boubou Cissé a mis les bâtons dans les roues des voleurs de l’Etat. Environ une centaine de milliards de F CFA qui devaient être détournés sont restés dans la caisse de l’Etat. Ainsi, avec l’augmentation de la masse salariale, ce jeune ministre a su mobiliser les ressources pour faire face aux défis notamment les organisations des élections présidentielles de juin et aout 2018.

L’heure est à l’unisson pour sauver le pays

Alors avec cette nomination, les acteurs politiques doivent laisser leur divergence pour aider ce Premier ministre, Dr. Boubou Cissé à relever les défis qui les seront  assignés à lui et à son gouvernement par le Président IBK. Les opposants doivent cesser leur critique en apportant les contributions concrètes pour aider le Mali. De même, les acteurs de la majorité doivent se réunir comme un seul homme en soutenant Boubou Cissé afin qu’il puisse  réussir sa mission. Le pays n’a plus besoin de divergence vue la dégradation de la situation. Le nord on n’en parle pas, le centre est en proie aux tueries intercommunautaires et les attaques meurtrières contre les camps des forces armées. Il est grand temps, pour les maliens de s’assoir pour penser à l’avenir du pays. Ainsi, après sa prise de fonction, le nouveau Premier ministre, Dr. Boubou Cissé a immédiatement entamé la consultation des partis de l’opposition et aussi ceux de la majorité. En sus, avec le gouvernement de Boubou les maliens doivent soutenir les efforts.

Il doit être un Premier ministre exemplaire

Par ailleurs, le nouveau Premier ministre Dr. Boubou Cissé l’une de ses armes doit être la lutte contre la corruption pour qu’il ait la confiance du peuple. On sait que la corruption est aujourd’hui le mal de la mauvaise gouvernance dans notre pays et elle est la cause de tous les problèmes actuels. «Je ne suis pas un Messie, mais je suis et je serai un serviteur de l’Etat au service du peuple, à l’écoute de ce peuple-là et toujours animé d’un profond désir qui sera celui de pouvoir répondre aux attentes et aux aspirations du peuple» a dit lors de la passation de service avec le PM sortant. Et d’ajouter ceci «J’ai félicité le Premier ministre sortant pour le travail accompli durant ces 16 derniers mois. Des remerciements au nom du président de la République, en mon nom propre et surtout au nom de l’ensemble des membres du gouvernement qu’il a eu à diriger. Tout en sachant que nous pourrions continuer à compter sur son expérience au service du Mali». Il s’est dit être conscient de l’immensité des tâches et surtout l’ampleur des attentes du peuple malien vis-à-vis du futur gouvernement. A ses dires, les maliens doivent être un seul homme pour que nous puissions relever les défis complexes auxquels nous faisons face aujourd’hui et amener notre pays à un bonheur que chacun demande.

M.L. KONE

Le Fondement

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *