Header ad
Header ad

Promotion de la culture Béninoise au Mali : Une Maison culturelle inaugurée

Promotion de la culture Béninoise au Mali : Une Maison culturelle inaugurée

Le Bureau du Haut conseil du Bénin- section Mali et le consulat, sous le haut parrainage du ministère de la Culture, a initié le projet de la Maison du Bénin, premier centre culturel étranger au Mali. La cérémonie de l’ouverture de cette maison a eu lieu, le vendredi 10 janvier 2020, au Consulat du Bénin au Mali sis au quartier Hippodrome. Elle a été couplée à la fête des religions endogènes des béninois qui est célébrée chaque 10 janvier par ladite communauté.

L’évènement a été présidé par la Conseillère technique du ministre de la Culture, Mme Diarrah Sanogo, en présence de la Consule honoraire du Bénin, Mme Olga Ahouansou Sanvée ; du délégué général du Haut conseil de Bénin-section Mali, Dionatan Athiobé ; du représentant du maire de la commune II, Mohamadou Kaou Touré, les ressortissants du Bénin au Mali et des invités remarquables.

Chaque 10 janvier, le Bénin célèbre la fête des Religions Endogènes, fête du vaudou. Cette date est donc fériée au Bénin comme les sont les jours de Noël, de l’Aïd et du 1er janvier ; ce n’est donc pas un hasard que cette célébration marque l’ouverture de la Maison du Bénin qui se veut une vitrine et un pole de diffusion pour la culture béninois au Mali.

Le premier grand festival consacré à l’art et à la culture du Vaudoun a eu lieu au Bénin en 1992, c’était l’Ouidah 92. Ce festival a donc permis aux adeptes du vaudou de s’exprimer et de réhabiliter leur culte à travers le monde. L’événement est devenu un incontournable pour se rendre compte de la prédominance du vaudou dans la société béninoise.

Après les mots de bienvenus du maire de la commune II, interviendra le délégué général du Haut conseil du Bénin au Mali, M. Dionatan qui dira que le terme «Vaudoun» signifie « ce que l’on ne peut élucider », il est purement traditionnel et basé sur la tolérance et la puissance de la nature. Selon lui, cette organisation sur le territoire du Mali s’inscrit dans la logique d’une réflexion stimulante sur les possibilités du renforcement des liens sociaux et culturels entre le Bénin et le Mali. Elle exprime également la volonté commune des autorités de ces deux pays de renforcer l’intégration africaine pour les générations futures en se fondant sur la connaissance de nos traditions et de faire connaitre notre culture et nos coutumes au-delà de nos frontières.

Selon Mme la consule honoraire du Bénin, leur objectif est de faire de cette Maison culturelle du Bénin une vitrine et un pole de diffusion du patrimoine culturel du Bénin et c’est la raison pour laquelle nous avons choisi de l’ouvrir un 10 janvier, fête nationale au Bénin des religions Endogènes. « La Maison du Bénin vous fera découvrir de nouveaux horizons culturels et spirituels. Elle sera un lieu convivial et chaleureux où partager un bon repas ; elle servira aussi, en complément du consulat, de point d’information sur les opportunités d’investissement au Bénin ; elle comprendra une agence de placement pour le recensement des compétences béninoises présentes au Mali ; elle abritera des boutiques ou seront proposés des articles de décoration, de mode et des produits du terroir ; et elle accueillera également, de manière temporaire, les Béninois fraichement arrivés Bamako », a-t-elle dit.

En prenant la parole pour son discours d’ouverture, la conseillère technique du ministre de la Culture, Mme Diarrah Sanogo, se dit heureuse d’être à l’ouverture de la Maison du Bénin au Mali. Un espace dédié à la promotion du patrimoine culturel et historique du Bénin se révèlera à ses visiteurs par les arts traditionnels et contemporains, en même temps il sera un lieu d’échange, de partage et de loisirs pour les personnes de tous âges qui ont un penchant pour l’art et la culture. Il s’agit bien du premier véritable centre culturel Africain d’un pays étranger à Bamako, a-t-elle indiqué. Ainsi, elle fera savoir que le 10 janvier est dédié à la célébration de la fête des religions Endogènes au Bénin, donc avec beaucoup de joie l’occasion est permis au gouvernement du Mali à se joindre à la communauté béninoise du Mali pour célébrer ce jour. Elle a assuré que l’appui du gouvernement du Mali à travers son département ministériel contribuera à développer la Maison du Bénin et la promouvoir dans la ville de Bamako, avant de profiter de l’occasion pour souhaiter bonne fête et bonne  année à la communauté Béninoise.

Par ailleurs, il est à souligner que la cérémonie a été agrémentée par les animations des Savalois et Egungun, la visite de l’exposition des masques Gélédé…

F. COULIBALY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *