Header ad
Header ad

PRVM-FASOKO : 6 ans de combat honorable

PRVM-FASOKO : 6 ans de combat honorable

Il est un devoir aujourd’hui, pour les responsables du Parti, après 6 années de vie intense de notre très jeune formation politique, d’ouvrir une fenêtre rétrospective à l’attention des journalistes et hommes de presse, en vue d’informer l’opinion nationale et internationale, en ce qui concerne l’éminent résultat obtenu par le PRVM-FASOKO.

Conséquemment, le Parti pour la Restauration des Valeurs du Mali (PRVM-FASOKO) est enregistré  sous le récépissé N°042/MATDAT-DGAT du 20 Mars 2013.

Il est un devoir aujourd’hui, pour les responsables du Parti, après 6 années de vie intense de notre très jeune formation politique, d’ouvrir une fenêtre rétrospective à l’attention des journalistes et hommes de presse, en vue d’informer l’opinion nationale et internationale, en ce qui concerne l’éminent résultat obtenu par le PRVM-FASOKO.

Mes chers hommes et femmes de presse, c’est la raison principale de votre invitation à ce point de presse. Encore une fois, vous avez répondu, favorablement à notre appel, soyez en remercier.

Comprenez, mes dames et messieurs de la presse, que notre parti estime fièrement avoir un statut similaire à ceux des grands et anciens partis du Mali (ceux qui ont 20 voire 25 ans, et disposant d’énormes ressources).

C’est donc avec un grand honneur, une grande fierté et un vrai plaisir, que je vous fais aujourd’hui un point situationnel, en termes de résultats obtenus par notre jeune formation, en seulement six (6) ans de vie politique.

Oui chers amis, 6 ans de vie politique, mais cela fait 6 ans également, que nous avons perdu notre Premier Président Me Hamidou Lahaou TOURE. C’est le lieu de lui rendre un hommage mérité, à cet effet, je vous demande de consacrer avec moi une minute de silence en son mémoire. «………… je vous remercie ………. »

En termes de résultats, on retient essentiellement les suivants ;

Aspects techniques : Un travail colossal est abattu par un groupe de leaders, à leur tête Feu Me Hamidou TOURE (paix à son âme), pour installer les soubassements de notre parti et au cours des périodes entre 2010, 2011 et 2012 ; les évènements de 2012, au lieu d’être un frein de retardement pour la naissance du PRVM-FASOKO, ont, au contraire, accéléré  le processus de création du parti ; l’acquisition  du récépissé du Parti le 20 Mars 2013 ; Quatre (4) mois plus tard, en juillet 2013, c’était l’élection du président de la  république.  En ce laps de temps, le parti a proposé un candidat à cette élection. Notre candidature a été rejetée pour défaut de parrainage (à l’époque, il était indispensable de parrainer une candidature par la signature de 10 députés ou bien  de 45 conseillers répartis dans les 8 régions du Mali. Notre parti ne disposant ni de député ni de conseiller, à l’époque, je vous fais économie de ce qui s’est passé à ce niveau); Huit (8) mois après la création du parti, il a  proposé 32 candidatures à travers 12 circonscriptions sur le territoire national  aux élections législatives de Novembre 2013; à  l’arrivée, le parti obtient un (1) député à l’Assemblée, un mois après un 2e député nous a rejoints, par la suite, ce dernier nous a quitté. Ainsi le PRVM-FASOKO est un parti parlementaire 9 mois après sa création ; en Décembre 2013, le PRVM-FASOKO clarifie sa position sur l’échiquier politique nationale et s’inscrit avec les partis de l’opposition (l’option de l’opposition une fois faite, le PRVM-FASOKO a été de tous les combats de l’opposition, dénonçant jusqu’à la faiblesse et le positionnement des personnes impliquées dans les négociations d’un  Accord de paix à Alger au nom du peuple du Mali, la plupart de ces problèmes sont toujours récurrents dans le contexte actuel du Mali en 2019) ; du coup, les députés du PRVM-FASOKO intègrent le groupe parlementaire VRD au niveau de l’Assemblée Nationale ; désormais le PRVM-FASOKO fait partie du groupe des partis de l’opposition (appelé  le groupe des 10 et après le groupe des 11) ; à partir de  janvier 2014 le PRVM-FASOKO s’est inscrit  dans un large programme d’implantation et d’ancrage  qui ciblait l’ensemble des circonscriptions du territoire national. Ce processus est désormais, itératif, dynamique et continu dans la mise en œuvre des actions du parti ; les principaux indicateurs du processus d’implantation du parti s’illustrent à travers une forte présence marquée, estimer à environ 85 à 90%, aujourd’hui sur l’ensemble du territoire national : dans la région de Kayes on constate la présence des organes du parti dans les 7/7 cercles ; dans la région de Koulikoro 7/7 cercles ; dans la région de Sikasso 7/7 cercles ; dans la région de Ségou 7/7 cercles ; dans la région de Mopti 7/8 cercles ; dans la région de Gao 4/4 cercles et dans la région de Tombouctou 5/5 cercles ; Sans oublier que le Parti est fortement implanté dans les six (6/6) communes du district de Bamako ; à partir de l’année 2015, les grandes dames du PRVM-FASOKO, ont commencé leur positionnement dans l’arène politique du Mali, notamment Mesdames Rokia TRAORE, TOURE Doussouba DOUMBIA, SIDIBE Djita BA, Aminata DIAKITE, SIDIBE Salama AW, BATHILY Kadiatou DIALLO et beaucoup d’autres, toutes à la suite des illustres dames qui ont œuvré pour le Mali depuis son indépendance, entre autres, Aoua KEITA, Madame Jeanette Attaher MAIGA, Sira DIOP SISSOKO, DEMBELE Bassata DJIRE…

Aussi l’année 2015 était essentiellement consacrée à faire figurer le parti dans les grandes rencontres politiques (construction de l’image du parti), ainsi que sur plusieurs fronts de combats politiques, aussi aux préparatifs des élections communales et à la formation des militantes et des militants du PRVM-FASOKO dans plusieurs domaines (présence dans plusieurs CA de fondation, d’espace de rencontre inter partis, ou avec la société civile ou avec l’administration..) ; pendant l’année 2016, un premier défi consistait à faire la tenue du Congrès National du PRVM-FASOKO, précisément le 02 Avril 2016, dont les résolutions (au nombre de 6) sont au cœur des actions du parti jusqu’au prochain congrès. Aussi l’année fut consacrée aux préparatifs des élections communales, qui se sont tenues le 20 novembre 2016. Résultat époustouflant, le PRVM-FASOKO se fait une part louable avec 310 Conseillers. On revoit le calcul, nous avons 315 conseillers, dans le parcours 7 conseillers nous ont quittés et 73 conseillers venant de tout bord nous ont rejoints, aujourd’hui le chiffre est 381 conseillers. (affaire à suivre) ; l’année 2017 a permis de réunir tous les (315) conseillers du parti à Bamako, pour une prise de contact, une formation sur le fonctionnement de la commune et une orientation sur les procédures et mécanismes du parti. L’année a permis de continuer l’implantation du parti et la préparation des élections couplées des communales partielles, des élections des  conseils de cercle et des élections régionales. Ces dites élections ont connues des reports répétés. Aussi il faut noter le report de la révision de la constitution de février 1992 ; en 2018, les actions du parti sont orientées vers l’élection du président de la république, le PRVM-FASOKO a porté la candidature de Mamadou Oumar SIDIBE. Les résultats obtenus politiquement  par le Parti ont permis de susciter la création d’une « Coalition pour le Renouveau Politique (CRP) » qui est un regroupement de (17) partis politiques, d’une centaine d’associations et de groupements de femmes et de jeunes, déterminés à porter et à accompagner le Candidat du PRVM-FASOKO. Cette candidature a été retenue et maintenue, avec toutes les implications que cela comporte, jusqu’à la fin du 1er tour de l’élection du président de la république. Au résultat proclamé par la Cour Constitutionnelle, notre candidat est arrivé 10e sur 24 candidats présentés à la dite élection.

C’est entre les deux tours de l’élection du président de la république que le PRVM-FASOKO, fort de tous les enseignements tirés et une analyse critique situationnelle politique, a décider librement de soutenir la candidature d’Ibrahim Boubacar KEITA au 2e tour et par la suite de s’inscrire parmi les partis de la mouvance présidentielle, en toute souveraineté. Cette même année a été marquée par plusieurs conférences et de points de presse sur les grandes questions de la nation. Aussi le parti, conformément aux résolutions issues de son congrès,  a commencé et continue à mettre en place les organes des mouvements des jeunes et des femmes sur toute l’étendue du territoire. En termes de résultats, on estime cette mise en place des différents organes à environ 65%.

Aspects Financiers : Depuis sa création en 2013, le PRVM-FASOKO a toujours préparé son Etat Financier Annuel pour la demande du financement public, conformément aux règles  de la charte des partis politiques du Mali, à la section des comptes de la Cour Suprême et à la Délégation Générale de l’Election. Le parti n’a pas reçu le financement pour l’exercice 2013. A partir de 2014 à nos jours, nous avons régulièrement  été financés par l’Etat ; le PRVM-FASOKO est parmi les Partis à disposer d’un siège national bien équipé avec un parc auto et moto conséquent, avec des équipements et des mobiliers estimé pour 96 000 000 Francs CFA ; dans le District de Bamako, il existe (4) des sièges des sections du parti et aussi des petits sièges pour plusieurs communes un peu partout ;

Cumul financier des 6 ans du parti : on note 326 386 025 F CFA des recettes mobilisées et 759 401 808 de F CFA des dépenses effectives avec un écart constaté de 433 015 783 de F CFA. Et les recettes et les dépenses encourues par les grandes sections, de Kayes, de Koulikoro, de Ségou, de Sikasso, de Mopti, de Gao et de Tombouctou sont en cours de traitement par notre équipe de comptabilité. Sous peu tous les renseignements seront à 100% disponible.

Les perspectives du PRVM-FASOKO : préparation et tenue d’un congrès extraordinaire ; la préparation et tenue du congrès du Mouvement des Jeunes ; la préparation et tenue du congrès du Mouvement des Femmes ; la participation du PRVM-FASOKO à toutes les élections prévues dans le chronogramme du MATD ; la participation du PRVM-FASOKO à toutes les réformes prévues par le Gouvernement du Mali ; le continuer la conquête du pouvoir et l’exercer, la construction, l’implantationet l’ancrage du PRVM-FASOKO sur le plan national et international.

Mes dames et messieurs, ceci représente l’essentiel des résultats obtenus en six (6) ans de vie politique du PRVM-FASOKO.

Mes dames et messieurs, n’est-ce pas un résultat formidable ça ? « Boubagaye N’toukan fana ye n’ka N’tiguiyé ye somogo sama ye dèrè »

Remerciements sincères à travers le DAMBE-DANAYA-LADIRIYA Mercredi 27 mars au siège du parti

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *