Header ad
Header ad

Réforme du système de la santé au Mali : Vers la gratuité des premiers soins dans toutes les structures sanitaires en cas d’urgence

Réforme du système de la santé au Mali : Vers la gratuité des premiers soins dans toutes les structures sanitaires en cas d’urgence

L’annonce a été faite en milieu de matinée du lundi 25 février 2019 , par le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita , à la faveur de l’ouverture solennelle de l’ Atelier de haut niveau sur la réforme du système de santé au Mali , qui se déroule au CICB.L’atelier organisé par le gouvernement du Mali à travers le ministère de la santé et de l’hygiène publique se déroulera du 25 au 28 février 2019.Son objectif est de valider le document cadre de la réforme du système de santé par le partage de la Vision et de l’orientation de la réforme du système de santé au Mali à l’horizon 2030, l’amendement de l’analyse de situation, des orientations stratégiques et des propositions de restructuration, la validation du cadre de mise en œuvre de la réforme.

Dans un extrait de sa déclaration du jour IBK s’est engagé « Nous validons Monsieur le Ministre : la gratuité des soins de santé primaire curatifs et préventifs pour les enfants de moins de cinq ans , les femmes enceintes y compris les accouchements, et les personnes de plus de 70 ans , moi-même j’en fait parti , de la planification familiale, des dialyses, des premiers soins en cas d’urgence dans toutes les structures sanitaires ( accidents et catastrophes), le mise en place d’un réseau d’Agents de Santé Communautaire ( ASC) intégré aux CSCom et aux maternités rurales qui fournira des services essentiels gratuits à tous ceux qui en ont besoin au niveau de la communauté . Parallèlement, il faudra réfléchir sur une nécessaire restructuration du système ASACO-CSCOm et maternités rurales afin de résoudre les principaux problèmes qui affaiblissent le système de soins de santé primaires , l’amélioration de la gouvernance et le renouvellement du plateau technique en ce qui concerne les soins de santé secondaires et tertiaires , le réseau Centre de Santé de Référence de district , les hôpitaux régionaux et les hôpitaux spécialisés, une restructuration approfondie voire la création des services au niveau du Ministère de la Santé et de l’hygiène publique pour plus d’efficacité et d’efficience doit être faite . Le gouvernement s’engagera également à examiner la possibilité d’accroître l’allocation de son budget national consacré à la santé ».

De mémoire dans sa situation générale actuelle notre système de santé est confronté à des défis notamment la qualité et l’organisation des services (personnel insuffisant et mal réparti, le surpeuplement, le manque d’équipements modernes, de fournitures et la vétusté des infrastructures) mais également le financement de la santé ( faible accessibilité financière des soins de santé et équitable en termes d’apports financiers ). L’atelier enregistre la participation de nombreux hommes de blouses blanches, des usagers du domaine de la santé venus du Mali et du Monde entier.

La réforme de l’administration en général et l’accès aux services sociaux de base est une priorité du Président de la République dans son programme d’urgences sociales dont il a ordonné la concrétisation au Gouvernement à travers la lettre de mission du 14 septembre 2018.

Le Chef de file des partenaires techniques et financiers a salué le Président de la République pour son soutien constant et son engagement total à leurs côtés. Ils réitèrent leur engagement et leur soutien total au gouvernement malien dans la réforme du système de santé au Mali, à travers le ministère de la santé et de l’hygiène publique.

Nous pouvons dire que la poursuite de la concrétisation de la lettre de mission du Président de la République au gouvernement Soumeylou Boubeye Maiga est en marche , la gestion des urgences sociales pour le confort et le réconfort des populations maliennes à travers l’accès facile aux services sociaux de base en est une priorité .

La cérémonie s’est déroulée en présence des Présidents des Institutions de la République, du Ministre de la Santé et de l’hygiène publique, des membres du Gouvernement, des proches collaborateurs du Président de la République, les Ambassadeurs des pays amis du Mali, des partenaires techniques et financiers, anciens premiers ministres, anciens ministres de la santé, des autorités administratives et politiques de la Commune III et du District de Bamako, les autorités traditionnelles, coutumières et religieuses.

Madou’s Camara (titre pour le malidirect.net)

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *