Header ad
Header ad

Reforme institutionnelle et administrative : L’ISPRIC lance un programme de formation

Reforme institutionnelle et administrative : L’ISPRIC lance un programme de formation

Dans le cadre du lancement de son vaste programme de formation de management public en général, et sur les réformes institutionnelles et administratives, l’Institut des sciences politiques, relations internationales et des communications (ISPRIC) a éclairé la lanterne des hommes de medias sur les objectifs visés. C’était lors d’une conférence de presse, tenue le mercredi 13 février 2019, dans la salle de conférence dudit institut sur la colline du savoir de Badalabougou.

Elle a été animée par le Directeur général de l’Ispric, Dr.  Mohamed Gakou ; du Conseiller technique au Ministère de la Réforme de l’administration et de la transparence de la vie publique, Famakan Cissé ; du Conseiller technique au Ministère des sports, Mahamadou Sidibé et de M. Bertrand Sogbossi, professeur Titulaire des universités en sciences de gestion, expert en système de management de la qualité et de performance publique et ancien ministre de la Réforme Administrative de la République de Benin.

L’espoir de performance des services publics impose de nombreuses réformes administratives et institutionnelles dans le but de faire de l’administration publique un instrument au service de l’usager et du développement de la nation. Cet espoir induit des besoins d’amélioration des pratiques du management public et conduit forcement à des chantiers d’amélioration et de la qualité des services (axe majeur d’optimisation des résultats). Mais ces reformes conduisent à des nombreuses problématiques.

Selon le Directeur général de l’Institut des sciences politiques, relations internationales et des communications (Ispric), Dr. Mohamed Gakou, cette conférence de presse marque le lancement d’un vaste programme de formation de management public en général, et sur les réformes institutionnelles et administratives en particulier, que l’ISPRIC organise en partenariat avec le ministère de la réforme de l’administration et de la transparence de la vie publique afin de répondre aux multiples questions relatives aux défis modernes de développement. A ses dires, à travers des programmes d’accélération des performances techniques et opérationnelle, il s’agira de familiariser les acteurs de l’administration publique aux normes de performance de l’action publique et les mécanismes modernes d’implication et d’engagement pour la réussite des changements organisationnels. Il s’agira aussi d’outiller les agents des services publiques sur les dimensions essentielles de la qualité de conception des réformes administratives et institutionnelles au regard des exigences des différentes parties prenantes de même que sur la démarche qualité nécessaire à la mise en œuvre intelligente des réformes de l’Etat, a-t-il expliqué.

Pour le Conseiller technique au Ministère de la Réforme de l’administration et de la transparence de la vie publique, Famakan Cissé ce thème est très crucial pour le développement d’un pays. Il a salué l’Ispric du fait d’avoir pensé à son département pour l’éventuelle collaboration en faisant face aux enjeux d’actualités du pays. Selon lui, ce partenariat visera à offrir des formations adéquates pour le bonheur des maliens. Il a indiqué qu’une administration crédible et efficace permettra aux usagers d’avoir les satisfactions face à l’administration. Avant de souligner que la reforme passe inévitablement par les changements de comportement des uns et des autres. Les maliens devraient se remettre en cause afin que cette réforme puisse être une réalité qui est bénéfique. Il a été appuyé par son collègue du Ministère des Sports qui a renchérit que la reforme dans la transparence est une garantie pour l’émergence du pays.

En ce qui le concerne, le Professeur Bertrand Sogbossi a estimé que cette question est une des préoccupations des pays africains. Selon lui, l’administration dans son fonctionnement est sensée rendre un service aux populations. Il faut des stratégies avec les hommes de qualité pour le bon fonctionnement de l’administration pour la satisfaction des usagers.

S.B. TRAORE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *