Header ad
Header ad

Retard de paiement de salaire : Mauvais signe pour la transition

Retard de paiement de salaire : Mauvais signe pour la transition

Depuis le 18 août 2020, certains militaires ont profité de la crise socio-politique pour renverser le pouvoir du président de la République, démocratiquement élu pour son deuxième mandat. Si d’aucuns avaient l’espoir pour que cette transition soit une occasion pour une refondation du Mali afin que plus jamais il n’y ait plus de coup d’État au Mali, il faut reconnaitre qu’ils restent sur leur faim. 

Presque quatre mois à la tête du pays, les militaires putschistes ne semblent pas avoir la confiance de la majorité des maliens. C’est dû à certains comportements. Leur premier acte à l’arrivée au pouvoir était de faire occupé tous les postes clés et juteux du pays par leurs connaissances, camarades et autres. Ils n’ont pas tenu leur promesse notamment de remettre le pouvoir aux civils pour gérer la transition. Quelques actes commis ont fait que beaucoup de citoyen lambda ne croit plus au Colonel Assimi Goita et à ses hommes. En effet, certains signes prouvent aux plus avisés que les autorités de la transition doivent changer leur fusil pour éviter au pays une autre crise socio-politique.

Malgré la crise socio-politique il faut reconnaitre que le régime d’IBK n’a pris aucun retard dans le paiement de salaire des fonctionnaires. Le pays traversait une crise socio-économique et le coup d’État survenu le 18 août a enfoncé le clou. Par conséquent, depuis le mois de décembre certains fonctionnaires percevaient leur salaire en retard. De même, pour le mois de janvier ils sont nombreux les fonctionnaires qui font des va et vient dans leurs banques pour constater si le virement à été fait. Même pour les militaires qui font parti des premiers à être payés ont été frappés par ce retard ae paiement du salaire. « Je crains pour mon pays car il y a une crise qui pointe à l’horizon. Les autorités de la transition doivent être à la hauteur pour gagner la confiance des maliens au lieu de quelques dinosaures cachés sous le couvert de la  religion et de la politique. On doit gérer le pays avec  l’accompagnement du peuple cela à travers une bonne communication », énonce Bemba Camara, un jeune fonctionnaire. Pour un banquier de faire savoir que généralement les militaires sont payés au milieu du mois mais cette fois il y a eu un léger retard de paiement.

Par ailleurs, selon une source proche du ministère de l’Economie et des finances, ce retard dans le paiement des salaires des fonctionnaires pourrait s’expliquer soit par des dysfonctionnements intervenus dans le système administratif malien en raison des tensions sociales qui ont paralysé le pays pendant plus de deux mois, soit par la retenue des flux financiers au niveau de la BECEAO, la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, à travers l’embargo de la CEDEAO.

M.L. KONE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *