Header ad
Header ad
ALERTE

Séminaire doctoral : L’ESGIC forme ses doctorants à l’élaboration de la thèse

Séminaire doctoral : L’ESGIC forme ses doctorants à l’élaboration de la thèse

Du 26 au 28 juin 2019, l’Ecole supérieure de gestion, d’informatique et de comptabilité (ESGIC) a organisé un séminaire doctoral, co-animé par le  Pr. BassirouTidjani et Pr. Zakari Y. Kaka. L’objectif visé était de former les impétrants participants à l’élaboration de la thèse de qualité. Ces deux jours se sont déroulés en présence du Président fondateur, Diakaridia Camara et une centaine de participants.

D’entrée de jeu, le Président-fondateur, Diakaridia Camara fait savoir que ce séminaire de deux jours est organisé pour permettre aux doctorants d’élaborer leur thèse de qualité en adoptant l’écriture littéraire et scientifique irréprochable sur le plan national voire international. Selon lui, ce séminaire de formation a pour objectif ainsi de renforcer le partenariat public-privé. « La direction de l’ESGIC pour rendre aux apprenants leur droit qui est le savoir, nous avons fait appel aux sommités au niveau de la recherche doctorale pour qu’ils viennent aider nos jeunes et nos institutions à former les formateurs », souligne-t-il. A ses dires, dans le milieu des chercheurs, la meilleure façon c’est de permettre à tout le monde de participer à une formation pareille. L’ESGIC a décidé de prendre entièrement en charge les frais par rapport à cette formation, explique-t-il, en précisant que ce séminaire, est aussi une manière pour son école d’apporter sa petite pierre à la construction nationale. Avant d’indiquer que ce séminaire qui est à sa première, ne sera pas le dernier, elle continuera tant que le besoin se fera sentir.

Dans leurs interventions, les deux professeurs à savoir, les Professeurs agrégés en sciences et gestion BassirouTidjani et Pr. Zakari Y. Kaka énoncent que ce séminaire doctoral est important, parce qu’on ne saurait faire une thèse sans pour autant avoir un certain nombre d’éléments lesquels sont dispensés aux participants au cours de la formation. « La thèse est l’apprentissage, l’entrainement, c’est un projet qui doit être bien fusillé. Pour que ce projet soit bien fusillé il faudrait qu’on ait une certaine connaissance sur les éléments qu’on doit mettre dans le projet. Parce qu’il est dit qu’un bon projet c’est 50% de la thèse », éclaircissent-ils. Là vous voyez souvent les doctorants qui font 5 ans et 6 ans voire plus en thèse parce que quelque part le projet n’est pas bien fusillé donc nous voudrons faire en sorte que les Maliens soient à l’abri de cela, soutiennent-ils. A leurs dires, ce séminaire est organisé, pour juste permettre aux doctorants d’être des docteurs valables.

Pour le porte-parole des participants, Mahamane Ascofari, Professeur chercheur, ce semaine va leur aider à consolider leurs acquis en matière de la méthodologie de la recherche, d’avoir les éléments pour approfondir la maitrise en matière de l’écriture de la littérature, en matière de revue. Donc, dit-il, nous allons comprendre comment bien faire l’écriture scientifique avec les normes standards internationales. De son point de vue, ce sont les docteurs valables qui font des enseignants et créent la connaissance et la diffusent ce qui permet l’avancement et l’émergence du pays.

Par ailleurs, il est à souligner que l’ESGIC a été créé en octobre 2003 et depuis ce jour cette école supérieure de gestion, d’informatique et de comptabilité ne fait que former des élites pour l’émergence de la nation. Ainsi, son diplôme est reconnu bien entendu par l’Etat Malien et ses diplômes soumis au CAMES ont été reconnus.

M.L. KONE

LE FONDEMENT

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *