Header ad
Header ad

Usurpation de parcelle de Sékou Diany à Nouhoubougou : Le sous-préfet de Kalaban-Coro, M. Daha Keita au cœur d’une manœuvre

Usurpation de parcelle de Sékou Diany à Nouhoubougou : Le sous-préfet de Kalaban-Coro, M. Daha Keita au cœur d’une manœuvre

Au Mali quand on est riche ou qu’on a des bras long, on se permet de faire tout, c’est la loi du plus fort. Parfois même on regrette pourquoi on est malien car la justice ne joue pas pleinement son rôle. M. Sékou Diaby résident en France et ouvrier de son état, avait acheté une parcelle dans les années 2000 à Nouhoubougou, dans la commune de Mandé sous préfecture de Kalaban-Coro, pour assurer ses arrières après la retraite. A sa grande surprise, M. Diaby vient de voir son terrain usurpé par les prédateurs fonciers. L’information nous a été donnée le samedi 11 janvier à Kabala-Est par Bakary Sidy Diabaté fonctionnaire de police.

D’entrée de jeu, le conférencier Bakary Diabaté dira que l’affaire remonte dans les années 2000, date à laquelle le sieur SekouDiaby, malien résident en France, depuis 1988,  a acheté la parcelle d’une superficie de 01ha 23a 01ca avec les villageois de Nouhoubougou. En 2007 il a pu avoir un titre foncier provisoire décerné par le préfet de Kati, Ibrahima Amadou Sylla. De son retour en 2012, il a entamé les procédures pour la transformation en titre définitif, mais connaissant la lenteur de l’administration malienne les choses ont beaucoup trainé.

Selon lui, avec l’arrivé de Mohamed Aly Bathily au commande du ministère des Domaines et du Cadastre, il a suspendu pendant deux ans l’octroi des titres fonciers. Après la suspension, les procédures ont été entamées. Donc après le contrôle et la vérification au niveau de la division du cadastre, M. Diaby a fait une demande de délimitation le 08 février 2018. « Courant 2018, nous avons été surpris de voir des constructions sur la parcelle, avec des enquêtes nous avons appris que c’est le sous-préfet de Kalaban-Coro, M. Daha Keita, qui a délivré des lettres d’attribution, après qu’il ait fait le morcellement sur le site. C’est un certain Souleymane Traoré qui a acheté la parcelle de Sékou Diaby, mais nous ne savons avec qui il l’a acheté », a-t-il dit. Mais on sait que c’est le sous-préfet de Kalaban-Coro, en connivence avec un prédateur foncier qui a donné des lettres d’attributions sur lesdites parcelles, a-t-il estimé.

Ainsi, le conférencier indiquera qu’aujourd’hui, l’affaire est devant le tribunal de la commune V et les procédures sont en cours. Avant de révéler que cela a permis l’arrêt des travaux depuis octobre 2019 et les installations ont été démolies sur le lieu. « Donc nous sollicitons toutes les bonnes volontés de nous venir en aide pour que cette affaire soit tirée au clair, pour nous aider à récupérer des mains des prédateurs la parcelle de M. Diaby », a-t-il énoncé.

F. COULIBALY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *