Header ad
Header ad

40e session ordinaire du Conseil d’administration du FARE : Le bilan de l’exercice 2017 jugé satisfaisant

40e session ordinaire du Conseil d’administration du FARE : Le bilan de l’exercice 2017 jugé satisfaisant

Les administrateurs du Fonds auto renouvelable pour l’emploi (FARE) se sont réunis, le mardi 13 novembre 2018, dans la salle de conférence de ladite structure, pour tenir la 40e session ordinaire de leur Conseil d’administration. C’était sous la houlette du Président du Conseil d’administration, NOCK AG Ibrahim; assisté par le Directeur exécutif du FARE, Mamadou Batio Touré.

Cette 40e session ordinaire du Conseil d’administration du Fonds auto renouvelable pour l’emploi (FARE) avait pour but de permettre aux administrateurs de se pencher sur l’examen et l’adoption du rapport d’activités et du rapport du Commissaire aux comptes de l’exercice clos au 31 décembre 2017. Dans son discours d’ouverture, le Président du conseil d’administration, NOCK AG Ibrahim a dit que conformément au programme d’activités de 2017, des résultats assez satisfaisants ont été atteints. A ses dires, dans le domaine de la création des entreprises, 455 projets ont été garantis, favorisant ainsi la création et le renforcement de 1 170 emplois permanents. En ce qui concerne le domaine du développement des entreprises, en révélant qu’en 2017, 372 cautions ont été délivrées favorisant la création de 3 630 emplois dont 502 permanents et 3 128 emplois par jour avec une moyenne de 26 emplois par marché a-t-il soutenu.

Pour le PCA Nock, les résultats produits témoignent des efforts déployés par la Direction exécutive conformément à la stratégie développée pour une meilleure gestion des activités dans un contexte de plus en plus complexe. «L’emploi en général et celui des jeunes en particulier que nous avons le devoir et l’obligation de promouvoir est et reste un des problèmes majeurs à la résolution duquel notre association ne cesse de s’atteler», a-t-il estimé. Aujourd’hui, a-t-il rajouté, il s’avère indispensable de doter le FARE, de plus de moyens financiers, techniques et matériels pour qu’il joue davantage le rôle qui est le sien. De reconnaître que la demande de renforcement plusieurs fois renouvelée devient plus que jamais une ardente nécessité pour l’association.

En outre, le PCA a fait savoir que depuis des années, le FARE, conscient de l’importance et du rôle que jouent les PME-PMI dans le développement économique et  social, participe activement à la mise en œuvre des programmes tels que: le Projet de formalisation des acteurs du commerce de détail (PROFAC), le Programme de renforcement des capacités des commerçants détaillants (PRECACD), le Projet de développement des compétences et emploi des jeunes (PROCEJ) et le Programme gouvernance locale redevable (P-GLR).

Par ailleurs, force est de constater que l’exercice 2017 se solde pour le FARE par un total bilan de 4 629 520 480 de franc CFA contre 3 590 013 477 de franc CFA en 2016. Compte tenu de cette performance dans un environnement assez tourmenté, le PCA Nock a félicité en son nom et au nom des administrateurs la Direction exécutive et l’a exhortée à continuer sur cette lancée. Avant de rappeler la relation fructueuse nouée entre le FARE et le FSA (Fonds de solidarité africain) dans le cadre de l’accompagnement des opérations de financement à moyen et long terme particulièrement en faveur des PME-PMI.

KONE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *