Header ad
Header ad

Innovation et technologie : Echanges fructueux entre les lauréats de Startupper et les bailleurs

Innovation et technologie : Echanges fructueux entre les lauréats de Startupper et les bailleurs

Le Ministère de l’Innovation et de la Recherche scientifique, a organisé, le mardi 09 avril 2019, une cérémonie de mise en relation des meilleurs Startupper de Total et les institutions publiques et privées. C’était à l’hôtel Maeva Palace sous la présidence de Mme le ministre, Assétou Founè Samaké Migan et du Directeur général du Total-Mali, Kacou Adjé, la cheffe du projet Startupper Mme Doucouré Assa Koïta. C’était ainsi en présence des acteurs des structures publiques et privées ainsi que les jeunes porteurs des projets.

Il y a quelques années, le Total-Mali a lancé un concours dénommé « Le Challenge” Startupper de l’année par Total ». Il vise à identifier, primer et accompagner les meilleurs projets de création ou de développement d’entreprises et aussi d’accompagner les projets penchés sur le développement socioéconomique. Lors de la cérémonie de remise de prix aux gagnants Startupper 2018-2019, le ministre de l’Innovation et de la Recherche scientifique, Pr. Assétou Founè Samaké Migan a sollicité de rencontrer ces jeunes et aussi de les faire présenter au secteur public et privé pour les aider d’avoir le financement, les accompagner et à mettre sur pied leurs projets afin qu’ils puissent avoir la viabilité et la pérennisation auxdits projets.

Le Directeur général de Total-Mali, Kacou Adjéa salué Mme le ministre pour cette belle initiative de faire la promotion des projets pertinents des jeunes lauréats du Startupper 2018-2019. Selon lui, après le succès de la première édition dans 34 pays d’Afrique, nous avons étendu le Challenge à 55 pays dans le monde entier. Dans chaque pays, 3 gagnants recevront un soutien financier, une grande visibilité médiatique et un accompagnement professionnel. Parmi ces 3 gagnants, nous choisirons des grands gagnants pour chaque région, qui bénéficieront d’un soutien supplémentaire, a-t-il évoqué. Et de soutenir que ce projet du Total soutient les idées et les projets qui ont pour but de résoudre des inégalités, de trouver des solutions positives à des problèmes de société qui touchent les personnes vivant dans le pays.

Pour sa part, le ministre de l’Innovation et de la Recherche scientifique, Pr. Assétou Founè Samaké Migan a dit que cette démarche s’inscrit dans la logique de consolidation de la chaine de l’innovation qui va de l’idée nouvelle à la commercialisation des produits qui en est ainsi sur les marchés. Selon le ministre, cette chaine est longue et chaque élément a son importance. « Qu’il s’agisse d’une innovation technologique, d’innovation organisationnelle où d’innovation sociétale nous devrons et nous avons l’obligation à réfléchir d’apporter les solutions aux défis du moment. Que ça soit au niveau national ou international », a-t-elle énoncé. D’affirmer qu’aujourd’hui l’engouement du gouvernement ne cesse de croire et cela à travers des différents gouvernements s’emploient à mettre de la cohérence, de la pertinence de l’efficacité pour apporter des solutions. « Nous aussi au Mali avec la création du Ministère de l’Innovation et de la recherche scientifique nous nous inscrivons dans cette logique pour mettre ensemble l’ensemble des structures à savoir les structures des recherches et de formations, l’entreprise publique et privée et en apportant notre contribution pour la consolidation d’une vraie collaboration sans laquelle il n’a pas d’innovation. L’innovation par sens de découverte à l’autre. Nous devrons conjuguer nos efforts pour avoir ce produit final qui est en réalité une solution à nos problèmes. Nous travaillons pour la mise en relation ces nouvelles idées, portées par ces jeunes du Mali », a-t-elle déclaré. Elle a souligné que leur souhaite est que les secteurs publics et privés s’inscrivent ainsi dans cette dimension pour voir ce qu’ils peuvent en tirer pour qu’ils portent ces jeunes, pour qu’ils créent l’emploi mais aussi pour qu’ils puissent s’inscrire dans la dynamique sous régionale et internationale. Avant de soutenir que le Mali regorge des jeunes talentueux, intelligents et ceux-ci ont besoin d’accompagnement.

Notons qu’au cours de cette rencontre avec les bailleurs, les jeunes porteurs du projet ont présenté chacun leur projet. Et les solutions que les jeunes ont apporté ça concernent les domaines suivants: les arts et la culture, l’agriculture, l’éducation, l’environnement, les transports et la logistique, l’entrepreneuriat, l’alimentation à travers des produits, le service, l’énergie, et la santé.

S.B. TRAORE (Le Fondement)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *