Header ad
Header ad

13ème session ordinaire de l’ISH : Le bilan de 2019 jugé satisfait

13ème session ordinaire de l’ISH : Le bilan de 2019 jugé satisfait

Les administrateurs de l’Institut des Sciences Humaines (ISH) étaient en conclave, le jeudi dernier, pour la 13ème session ordinaire de leur Conseil d’administration. Une session qui se veut un cadre propice pour évaluer les activités et le budget de l’année écoulée, et de dégager les perspectives pour les années à venir. L’ouverture des travaux était placée sous l’égide de Dr Diarra Haby Sanou conseillé technique du Ministère de l’Education nationale de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, en présence du directeur de l’ISH, Dr Baba Coulibaly.

La présidente du Conseil d’administration Dr Diarra Haby Sanou a jugé le bilan des activités de l’année dernière satisfaisante. Selon elle, en 2019, outre la mise en œuvre effective des programmes de recherche l’ISH a mené plusieurs activités parmi lesquelles figurent l’élaboration du plan stratégique de développement et du plan de communication 2020-2024, la création d’une régie d’avance, l’opérationnalisation du département de géographie, l’organisation de deux colloques et conférences scientifiques internationaux. Pour la présidente, ces deux évènements ont contribué à améliorer la visibilité de l’ISH au Mali et à l’étranger.

Parlant du budget 2020 de l’Institut des Sciences Humaines, la présidente dira qu’il est arrêté en recette et en dépense à la somme de 562 386 000 F CFA contre une dotation totale de 425 886 000Fcfa  en 2019 soit une augmentation de 32,05%. Les prévisions 2020 concernant les ressources propres sont estimées à 50 000 000Fcfa contre 45 000 000Fcfa en 2019, soit une augmentation de 11,11%. Selon ses dires, cette augmentation s’explique par la signature de certaines conventions de partenariat.

A noter que l’Institut des Sciences Humanes (ISH) a hérité d’une institution coloniale, l’Institut Français d’Afrique Noire IFAN qui est devenu l’Institut Fondamental d’Afrique Noire. L’IFAN  avait, depuis les années 1940 jeté les bases de la recherche en sciences humaines et sociales.

F. COULIBALY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *