Header ad
Header ad

4e édition du déjeuner de presse : Le maire Amadou Ouattara a fait le point du dernier semestre de l’année 2018

4e édition du déjeuner de presse : Le maire Amadou Ouattara a fait le point du dernier semestre de l’année 2018

Depuis son élection à la tête de la mairie de la Commune V en fin 2016, Amadou Ouattara a initié semestriellement une rencontre avec les hommes de médias. Elle se fait autour d’un déjeuner de presse au cours duquel le maire expose les réalisations faites par son équipe dans la commune, les difficultés rencontrées et aussi les perspectives pour l’amélioration de vie de la population. A cet effet, la 4eédition de ce déjeuner de presse a eu lieu, le samedi 23 février 2019, à l’hôtel Olympe, sous la présidence du maire de la Commune V, Amadou Ouattara, accompagné par ses conseillers communaux et aussi quelques personnels de la maire dont le Secrétaire général, Siriki Magassouba et en présence de parterre de journalistes.

A l’entame de ses propos, le maire de la Commune V, Amadou Ouattara a salué les journalistes d’avoir répondu à son invitation et de dire que cet exercice permet à la Mairie à travers lui et son équipe d’informer l’opinion nationale et internationale sur la vie de la commune. « Le 4e pouvoir que vous êtes mérite que l’on s’entretienne avec lui comme tel pour  permettre de voir ce qui est fait de bon et ce qui est fait de mauvais », a dit le maire Ouattara et de souligner que cette rencontre n’est pas pour s’attirer la sympathie de la presse non, c’est tout juste dire que vous voudriez jouer votre rôle. « Dire ce qui est vrai, raconter ce qui n’est pas aussi vrai pour nous permettre de nous  ressaisir parce que le parfait appartient à Dieu » a-t-il énoncé. Il a avancé en faisant savoir que ce déjeuner de presse n’est pas un évènement pour se faire voir, mais plutôt de faire une rétrospection pour voir ce qui a marché pendant les six mois passés et aussi connaître les échecs avant de faire de belles perspectives. « Notre objectif est de tout mettre en œuvre pour faire renaître la confiance avec les populations qui nous ont mandatées »,a déclaré le maire Ouattara et de demander aux populations de s’engager pour l’assainissement et le développement de la Commune. « Nous n’avons pas besoin que les populations sortent pour nous applaudir mais de critiquer objectivement et voire proposer les stratégies pour relever les défis de l’émergence de la commune», a-t-il insisté.  Avant de rassurer qu’après ce déjeuner de presse ils passeront dans les 8 quartiers de leur commune pour partager le bilan du semestre passé.

A travers une vidéo projetée, on comprend aisément que les ressources financières employées au titre du 2esemestre de l’exercice budgétaire 2018, ont quatre (4) provenances essentielles à savoir: les fonds propres, les fonds transférés (donnés par l’État), le droit de tirage ANICT 2018 et les subventions des partenaires nationaux et étrangers. Notons que le budget a été estimé à plus de 3 milliards de F CFA de recettes et plus de 3 milliards de F CFA de dépenses.

Concernant le volet de l’environnement et de l’assainissement, le maire Ouattara a souligné que les efforts dans ce volet, concernent à la fois les missions quotidiennes de terrain, et le maintien en état de service des dépôts d’ordures en faveur de la mise en œuvre du contrat d’affermage qui lie la Mairie et la coopérative d’assainissement des GIE, par la combinaison stratégique des moyens disponibles que sont : 2 hydro-cureurs, une multi benne et 30 caissons.

Parmi les difficultés financières, il faut noter le climat social qui reste en général peu favorable aux innovations ; les jours de grève ; le déséquilibre consécutif au déguerpissement des opérateurs économiques le long des voies et autres équipements collectifs, non encore rétabli ; le refus systématique de l’enrôlement bioélectronique par les occupants des équipements Collectifs marchands non encore levé. Pour le cas du foncier, il faut souligner le difficile recasement des 4000 déguerpis à Mountougoula en raison des procédures judicaires non encore clôturée.

Quant aux perspectives, l’équipe du maire Amadou Ouattara s’engage dans les six mois à avenir à l’élaboration et l’adoption du compte administratif 2018 avant le 31 mars prochain ; l’élaboration et l’adoption du budget additionnel 2019 avant le 30 juin 2019 ; la création et la mise à jour régulière du site web de la Mairie et enfin la poursuite des démarches en vue de la généralisation du recouvrement Bioélectronique des taxes et autres redevances.

Retenons que la Commune V constitue 8 quartiers a savoir Quartier Mali, Badalabougou, Torokorobougou, Sema 1, Daoudabougou, Sabalibougou, Kalaban Coura et Baco-Djicoroni, avec une population estimée a 414 668 dont 49,8% de femmes et 50,2% d’hommes, selon le Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) de juillet 2009.

M.L. KONE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *