Header ad
Header ad

Assurance santé : Les journalistes à l’école du CCAM 

Assurance santé : Les journalistes à l’école du CCAM 
Le Comité des compagnies d’assurances du Mali (CCAM) a organisé, la semaine dernière, un séminaire de formation à l’intention des journalistes, des assureurs et des médecins conseils  pour mieux connaitre les techniques de couverture de l’assurance santé. La cérémonie d’ouverture était placée sous l’égide du Vice-président du CCAM, Bikiry Makanguile non moins Directeur général de Saham Assurance, et le formateur M. Aliou Tall, juriste de formation et Directeur technique à Saham Assurance.

Le vice-président du CCAM, dans son mot de bienvenue, a déclaré que le droit à la santé est un droit fondamental pour chaque être humain selon l’OMS. Et c’est la raison pour laquelle, notre pays à l’instar des autres, a réservé une place de choix à la promotion de la santé avec comme finalité, l’accès aux soins de santé d’une frange importante de la population.

Selon lui, ce séminaire a pour objectif de faire comprendre au plus grand nombre de clients, au plus grand nombre de la population que Saham assurance a des offres commerciaux en termes de santé. Sachant que dans le pays, il y a une panoplie de régime de couverture qui existe, l’offre privée qui est l’assurance santé existe depuis plusieurs années concerne toute la population et toute personne intéressée peut aussi y souscrire, a-t-il fait savoir. « Notre mission est de présenter cette offre santé de la conclusion du contrat, quelles sont les couvertures que nous proposons, les modalités de mise en jeu de la garantie,  aussi les conditions dans lesquelles, on peut aller plus loin que la simple prise en charge de frais de santé. D’aller plus loin pour faire l’évacuation sanitaire en dehors du Mali pour le cas où le plateau technique n’existe pas au Mali », a-t-il soutenu.

« Notre offre santé existe bien avant l’AMO, mais on est une composante de régime de couverture qui existe dans le pays, mais c’est une composante qui concerne l’offre privée avec les assureurs. On n’est pas différent, on est plutôt complémentaire dans ce sens que l’AMO couvre généralement les bénéficiaire  à 70%, 80%. Nous, nous intervenons souvent pour faire une offre complémentaire à la couverture santé de l’AMO pour permettre de couvrir les 20% restant à la charge du bénéficiaire ou les 30% restant à la charge du bénéficiaire », a-t-il indiqué. Et de révéler que cela fait plus de 15 ans que leur service existe au Mali. « Au-delà de l’assurance santé, on a des produits très intéressant pour la prévoyance qui permet à une famille de préparer l’avenir des enfants, qui permet à un jeune travailleur de préparer sa retraite petit à petit en retraite complémentaire pour économiser une partie. Même pour aller plus loin nous avons une offre qui permet de couvrir en cas de décès l’assuré, qui permet de laisser un capital à ses enfants, à sa femme, ses ayant droit pour qu’ils puissent continuer à vivre tranquillement », a-t-il précisé.

Quant au formateur, Aliou Tall, il a abordé tous les aspects du contrat d’assurance santé de la conclusion du contrat, aussi sur les techniques et tout ce qu’il faut savoir de la branche santé au Mali et ailleurs. Les formes de médecine ; le financement des soins de santé ; la notion de maladie en assurance ; les spécificités de l’assurance ; l’objet du contrat etc. sont entre autres les modules exposés aux participants.

COULIBALY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *