Header ad
Header ad

La prévention et la solution des conflits : Des milliers de jeunes seront formés face aux défis

La prévention et la solution des conflits : Des milliers de jeunes seront formés face aux défis

Le Pole des actions d’intégration des droits humains en Afrique (PAINDHA) en collaboration avec le Fonds d’appui aux moteurs du changement (FAMOC), a célébré le lancement du projet de renforcement du leadership des jeunes dans la prévention et la solution des conflits, la promotion de la citoyenneté et la protection des droits humains. C’était le jeudi passé, à la Maison de la presse, en présence du président du PACINDHA, Amadou Konaté ; du représentant du FAMOC, Seydou Traoré et des invités remarquables.

Selon le président du PACINDHA, Amadou Konaté, l’objectif du projet est de développer le leadership des jeunes et les amener à jouer un rôle moteur du changement dans la citoyenneté, la prévention et la gestion des conflits, la gestion des affaires de la communauté, la protection des droits de l’homme. A ses dires la mise en œuvre d’un tel projet au Mali est nécessaire pour cinq raisons fondamentales à savoir : la première raison justifie la nécessité de mobiliser toutes les énergies de la Nation, notamment celles des jeunes, afin de consolider la paix et la coexistence pacifique.  C’est pourquoi, il s’agira pour le PACINDHA, dans le cadre de ce projet de responsabiliser et renforcer les capacités des jeunes en prévention des conflits afin que le maximum de jeunes du Mali soient des véritables ambassadeurs de la paix prêts à tout moment pour éteindre les étincelles et les flammes des conflits sociaux, des conflits politiques, des conflits religieux et surtout des conflits communautaires. La seconde raison qui justifie ce projet est d’amener les jeunes à comprendre le bien fondé de la politique nationale de la citoyenneté et du civisme (PNCC) adoptée par le gouvernement en septembre 2017. Troisième raison l’importance de la pacification de l’espace scolaire et universitaire, qui est souvent marqué par des  conflits et des tensions préjudiciables au bon déroulement des cours, pour la paix et la coexistence pacifique dans les universités. Il dira pour la quatrième raison que ce projet est l’utilité de la participation des jeunes dans la gestion des affaires de la communauté notamment la mise en œuvre du programme de développement économique, social et culturel. Et enfin, la cinquième raison qui justifie ce projet est de mobiliser davantage la presse dans le processus de pacification du pays. En mettant en avant le traitement et la diffusion des messages de paix, de prévention du radicalisme, de sensibilisation des populations pour la cohésion sociale et la stabilité des institutions.

Le représentant du FAMOC, Seydou Traoré se dit très heureux que le FAMOC ait pris part à ce lancement, ce projet fait partir de son programme qu’il est entrain de mettre en œuvre au Mali et qui est financé par l’ambassade du Royaume de Danemark. Ce programme est financé à hauteur de 8 Milliards sur 5 années. Avant de dire que le FAMOC est un programme qui vise à faire en sorte que les jeunes du Mali puissent participer aux processus de gouvernance de leur pays.

Notons que le projet lancé est financé à hauteur de 132 Millions de FCFA.

F. COULIBALY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *