Header ad
Header ad

Police en 2018: Plus de 20 000 Patrouilles effectuées dont 11.210 à Bamako contre 8 800 dans les régions

Police en 2018: Plus de 20 000 Patrouilles effectuées dont 11.210 à Bamako contre 8 800 dans les régions

Le Directeur Général de la Police Nationale, Moussa Ag Infahi a organisé une conférence de presse devant un parterre d’hommes de médias pour parler du bilan des activités menées de janvier 2018 au 31 décembre 2018, C’était en présence du nouveau directeur général adjoint de la police, Moussa Boubacar Mariko. Nous sommes au mercredi 20 février 2019.

Dans son mot introductif le directeur général de la police a démontré le nombre des patrouilles effectuées au cours de l’année 2018, 20.010 patrouilles effectuées dont 11.210 dans le district de Bamako, contre 8.800 pour les régions du Mali. Le nombre d’éléments déployés pour sécuriser  le district de Bamako était de 75.147; les engins saisis sont au nombre de 11.855, dont 10.837 à 2 roues et 1018 à 4 roues.

Concernant les services de maintien d’ordre, il dira que 2.205 ont été effectués pendant la période de référence, et 1293 opérations de descentes de polices sur l’ensemble du territoire national a été déclaré. Par rapport aux accidents de la circulation routière, 13.108 ont été révélés, dont 10.406 dans le district de Bamako contre 2.702 pour les régions ; le nombre de blessés est de 10.774, dont 7.588 à Bamako et 3.186 dans les régions, et pour les dégâts matériels causés 11.532 enregistré, avec 465 nombre de morts, 322 à Bamako et 143 pour les régions.

Quant à l’établissement de cartes nationales d’identité, le directeur général Infahi affirme que 328.186 ont été confectionné en 2018 avec une recette de 328.186.000 FCFA. Le nombre de passeports fabriqué fait un total de 86.860 ; les délivrances de visa avec une recette totale de 124.133.000 FCFA perçue et versée au trésor public.

Il laisse entendre que la direction générale de la police nationale a assuré la couverture de plusieurs événements d’ordre politique, administratif, socio-économique et culturelle, religieux et autres ayant eu un impact sur la vie de la nation, qui sont entre autres : la couverture de la campagne et de l’élection du président de la République, la cérémonie de prestation de serment, le 4 septembre 2018 ; les grèves successives des syndicat autonome de la Magistrature (SAM), le syndicat libre de la Magistrature (SYLIMA) ; de l’API-Mali, de l’UNTM etc.

Au titre des infrastructures courant 2018, il ya eu la construction de beaucoup de commissariat de sécurité publique dans les régions, qui sont : Diéma, Banamba, Douenza, Bourem ; soit quatre(04) commissariat  à l’année 2019 sites Bamako : Sirakoro-Méguétana, Titibougou,  des logements pour les commissaires et des postes de sécurité. Par rapport au recrutement, au titre de l’année 2018,il ya eu 2200 fonctionnaires de police dont : 20 commissaires, 30 officiers, 2150 sous(officiers ; au titre de l’année 2019, il est attendu 2200 fonctionnaires de police, dont  20 concours professionnel, 8 commissaires,  et 12 officiers.

‘’ Au cours de l’année 2018, le Mali a reçu 77 véhicules, dont 1 Car de 60 places ; 1 Camion anti-émeute ; 51 Toyota ; 13 Nissan double cabine ; 8 Camions Hino ; 2 cares Hyundai de 30 Places et 1 Peugeot Boxer. 84 Motos dont 45 Koria 205 GY ; 15 C Force 660 ; et 24 XT 250’’ a précisé Moussa Ag Infahi le DG de la police nationale.

Dans le cadre de la formation, il a signalé qu’il ya eu beaucoup de formations initiales et les formations continues par les partenaires à savoir : la MINUSMA, l’EUCAP-Sahel, l’ONUDC, l’OIM, l’Ecole de Maintien de la Paix, l’UNMAS, le Centre de Formation pour le Développement (CFD). Il ya eu aussi des formations à l’extérieur de longue durée avec congé de formation : au total 12 Formations réparties ainsi qu’il suit : la Russie (6) ; la France (2) ; le Sénégal (2) ; Etats-Unis (2).

En perspectives, il dira avant de conclure, qu’au titre de l’année 2019, beaucoup d’activités sont à l’horizon  notamment, la formation des chefs de poste ; le recyclage des officiers de Police ; cours sur l’analyse du renseignement ;  le recrutement du nouveau contingent des commissaires, officiers et sous-officiers dans divers domaines etc.

F. COULIBALY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *