Header ad
Header ad

Soutien aux actions d’IBK : ‘‘Défendons le Mali’’ lance ses activités

Soutien aux actions d’IBK : ‘‘Défendons le Mali’’ lance ses activités

La plateforme s’engage à veiller, communiquer, sensibiliser et appuyer directement les actions du président Ibrahim Boubacar Keïta et son gouvernement tout au long du quinquennat

 

Annoncée le 12 janvier dernier à la faveur d’une conférence organisée à la Pyramide de souvenir, la Coordination des mouvements de soutien aux actions du Président IBK a lancé officiellement ses activités.

C’était au cours d’un meeting géant tenu au mémorial Modibo Keita le mercredi 20 février dernier.

Composé de groupements, d’associations et d’organisations ayant soutenu ou non le candidat IBK à la dernière élection présidentielle, le mouvement ‘’Défendons le Mali’’ a pour objectif, entre autres, de veiller, communiquer,  sensibiliser et appuyer directement les actions du président IBK et son gouvernement tout au long du quinquennat. Il s’agit surtout, selon l’initiatrice de ce rassemblement, de mettre en synergie les compétences des uns et des autres dans une perspective de développement autour des actions du président, de faire comprendre au peuple malien que l’ambition présidentielle est de relever les défis au plan sécuritaire, alimentaire et nutritionnel, etc.

La  Plateforme dont la devise  est : « ANW TA YÉ MALI KO YÉ », regroupe en son sein toutes les associations qui ont accompagné le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, mais aussi des dissidents de l’opposition dont une partie du mouvement « Ante A bana ».

Présidée par Mme Sidibé Fatoumata Sacko, dite ‘’djina’’, c’est  devant le président de la Commission défense de l’assemblée nationale et non moins fils d’IBK, Karim Keita, des leaders influents des jeunes leaders d’autres partis et des représentants d’associations de femmes et de jeunes que la présidente a été présentée.

Cette cérémonie marque de façon solennelle le démarrage les  activités de la plateforme « Défendons le Mali » sur toute l’étendue du territoire national.

En plus d’accompagner l’action gouvernementale, la plateforme se fixe comme autre ambition d’aller à la rencontre des populations pour les éclairer sur les différentes réformes institutionnelles qui pointent à l’horizon.

Dans son intervention la présidente a d’abord rappelé l’engagement des sympathisants qui a permis la réélection d’IBK à la magistrature suprême de l’Etat. Elle a ensuite rappelé le contexte de la création de la plateforme. «Il y a un an, de nombreux mouvements se sont mis en ordre de bataille pour transformer le rêve d’un deuxième mandat en une réalité vivante. Que de jours pleins et de nuits blanches ! Que de démarches çà et là et partout où il est important d’apporter le message du président IBK. Ni l’hostilité, ni les médisances n’ont entamé notre détermination à faire réélire notre champion. Avec la conviction qu’il n’y a pas d’autre alternative à l’élection en démocratie, nous avons poursuivi le travail contre vents et marées », a-t-elle indiqué.

Djina de préciser qu’une fois réélu, le président a désormais besoins, certes de l’Armée, mais aussi « d’une union sacrée entre nous, un dialogue franc entre nous, une sincérité entre nous ». D’où l’initiative de lancer la Plateforme « Défendons le Mali ».

« Défendons le Mali » se veut le réceptacle des patriotes engagés pour le Mali, d’une armée civile de petites et de grandes mains pour boucher le trou de la jarre et sauver le pays a souligné Mme Sidibé Fatoumata Sacko. Et d’ajouter que son mouvement est composé de femmes et d’hommes dotés de compétences exceptionnelles pour faire avancer le pays et le défendre envers et contre tous.

En fervent défenseur des actions d’IBK,  Madame Sidibé affirme avec force « Notre conviction, c’est l’union qui fait la force, notre ambition, c’est un Mali qui avance, c’est ce rôle, c’est cette conviction et c’est cette ambition qui fondent notre action à « Défendons le Mali ».  Il ne s’agit nullement d’un accompagnement obnubilé de laudateurs de mauvais goût. Il s’agit d’un accompagnement forgé dans la conviction du projet présidentiel.  Il s’agit d’un accompagnement né dans la douleur de la lutte politique » a-t-elle expliqué.

Pour conclure son allocution, la présidente de ‘’Défendons le Mali’’ a fait savoir que le la porte du groupement reste ouverte à toutes personnes ou associations qui partagent les mêmes convictions, celles de défendre les actions du président IBK, tout au long de son dernier quinquennat.

Mohamed Naman Keita

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *