Header ad
Header ad

Conférence-débats à l’ISPRIC : La révolution digitale et les défis du marketing au cœur des échanges

Conférence-débats à l’ISPRIC : La révolution digitale et les défis du marketing au cœur des échanges

Dans le cadre de son ambition d’être un leader dans le secteur de l’enseignement supérieur, l’Institut des Sciences Politiques Relations Internationales et Communications (ISPRIC) a organisé, les 07 et 08 février 2019, dans son enceinte, deux conférences débats avec comme thème : «La révolution digitale et les défis du marketing » et « L’éthique islamique des affaires, les vertus d’une autre finance ». Elles ont été animées respectivement par un spécialiste du marketing et de la stratégie d’entreprise, Jean-Pierre Helfer, professeur émérite des Universités à l’IAE de Paris et le Professeur émérite de l’Université Paris-Est et de l’ESCP Europe, Mme Geneviève Causse. C’était sous la modération du Pr. Bertrand Sogbossi.

Disons que ces conférences débats organisées par l’Institut des Sciences Politiques Relations Internationales et Communications (ISPRIC) s’inscrivent dans le cadre de son ambition de faire venir des éminents professeurs,de par le monde, pour partager leurs savoirs et leurs savoirs-faires avec ses étudiants, auditeurs et ses doctorants.

A cet effet, il ressort dans la communication du Professeur, Jean-Pierre Helfer que depuis l’apparition d’Internet, le monde ne cesse de changer et d’évoluer, et plus particulièrement celui des entreprises. La communication est devenue digitale, les clients passent leurs commandes sur Internet, consultent leurs comptes bancaires et effectuent des virements via leurs Smartphones; des banques ont réduits le nombre de leurs agences et se contentent de renfoncer leur présence dans le monde numérique et digital : on peut payer sa facture sur Internet, réserver un billet d’avion tout en ayant la possibilité de comparer les prix et toutes les offres disponibles. En effet, selon lui, la résolution digitale transforme la vie des consommateurs, des entreprisses et si les entreprises ne s’adaptent pas, le plus rapidement possible à cette nouvelle donne, elles vont tout simplement disparaitre. Parce que, a-t-il expliqué, le marketing signifie qu’il faut avoir des clients et aussi obtenir la fidélité de ses clients. « Alors ce qui s’adapteront à la transformation digitale, seront les vainqueurscar selon lui, toutes les fonctions des entreprises en sont soumises», a-t-il souligné.

Pour sa part, le Professeur émérite de l’Université Paris-Est et de l’ESCP Europe, Mme Geneviève Causse a indiqué que la finance islamique est celle qui respecte les principes de l’islam donc celles qui ressortent de l’économie islamique. « Nous sommes dans une période où le système financier classique est un système qui est à bout de souffle. Parce qu’il tolère les opérations de spéculations qui aboutissent aux crises », a-t-elle professé. Selon elle, il faut que ce système financier traditionnel soit revu. « La dérive actuelle est que nous allons vers le capitalisme financier », a estimé Mme Causse et de soutenir que pour développer un pays c’est d’abord les opérations industrielles et commerciales avant les opérations financières.

A la question de savoir pourquoi l’Ispric a organisé ces deux conférences débats, le représentant du Directeur général, M. Gademi Abderrahmane, chargé des relations internationales a repondu qu’aujourd’hui nous vivons dans un monde complexe où les choses évoluent très vite etoù être bon ne suffit plus mais être excellent. Selon lui, l’Ispric en tant qu’un pole d’excellence, un carrefour d’excellence innove chaque fois dans ce sens. Et c’est pour cette raison, chaque année en plus du programme classique, ils proposentaux étudiants des conférences débats très cruciales. Elles traitent plusieurs thématiques pour permettre bien sûr à leurs étudiants et auditeurs de bénéficier de l’expertise des éminents professeurs et chercheurs qui sont doués dans leur domaine respectif, a-t-il révélé. Et d’estimer que cela permettra aux étudiants et auditeurs de l’Ispric de renforcer davantage leur connaissance théorique qu’ils parviendront à acquérir au sein de l’Ispric.

Retenons que l’Ispric est un établissement privé d’enseignement supérieur basé à Bamako. De 1999 à nos jours, l’institut a développé au fil des années un savoir faire unique en matière d’enseignement supérieur privé en faveur des professionnels du secteur privé et public ainsi que des étudiants du Mali et d’ailleurs. En plus de la pertinence, de la diversité et de l’efficacité de ses enseignements, l’Ispric accompagne chaque étudiant tout au long de son parcours universitaire et l’aide à devenir entrepreneur de sa vie professionnelle.

S.B. TRAORE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *