Header ad
Header ad

Conseil panafricain et au comité exécutif de CGLU-A : Adama Sangaré, maire du District de Bamako, élu président

Conseil panafricain et au comité exécutif de CGLU-A : Adama Sangaré, maire du District de Bamako, élu président

Du 20 au 24 novembre 2018, la ville marocaine de Marrakech a abrité la 8e édition du Salon Africités en présence de plus de 5000 personnes dont 50 Maliens, toutes  actrices de la vie locale africaine et mondiale. L’occasion était toute trouvée pour installer le maire du district de Bamako, Adama Sangaré, dans ses fonctions de président-Afrique du Forum mondial de l’économie sociale (GSEF), un réseau international qui regroupe les gouvernements locaux et les acteurs de la société civile engagés dans le soutien au développement de l’économie sociale et solidaire.

 Les participants étaient des acteurs de la vie locale du continent et partenaires issus d’autres régions du monde : des ministres, des autorités et élus locaux, des responsables d’administrations locales et centrales, des représentants des organisations de la société civile, des associations et syndicats, des opérateurs économiques des secteurs publics et privés et de l’économie sociale/solidaire, des chefs traditionnels, des chercheurs et universitaires, des agences de coopération internationale… sous le thème : “La transition vers des villes et des territoires durables : quel rôle pour les collectivités territoriales d’Afrique ?”. 

L’Assemblée générale des cités et gouvernements locaux unis-Afrique est un des points essentiels du regroupement, car elle permet de procéder au renouvellement de l’organe dirigeant de cette institution regroupant les grandes villes, les associations faitières (communes et régions). Bamako, à travers son édile, fut honoré. Le maire Sangaré a bénéficié de la confiance de ses pairs africains qui l’ont élu au Conseil panafricain et au comité exécutif de CGLU-A, le 23 novembre.

Aussitôt investi, le maire Adama Sangaré a promis qu’il travaillera avec acharnement suivant la vision d’Africités, qui consiste à traiter les questions fondamentales posées par la Vision 2063 de l’Afrique. D’ailleurs, il a présidé toutes les sessions relatives à cette thématique importante. A ses pairs africains, il a rappelé leur rôle pionnier dans la valorisation soutenue de l’économie sociale et solidaire et le rôle irremplaçable de celle-ci dans la cohésion sociale durable, aussi bien dans les villes que dans les campagnes.

L’occasion a été mise à profit par M. Sangaré d’approcher des hommes d’affaires et opérateurs économiques réputés pour la réalisation et l’accélération des projets comme : la ceinture verte de Bamako, la relance du projet Tramway, la poursuite de l’éclairage public intelligent et son extension aux communes voisines de Bamako, la reprise du transport ferroviaire Dakar-Bamako-Koulikoro…

Le programme de cette édition des Africités était bien rempli et se déclinait en sessions politiques, thématiques, des stratégies locales, des acteurs locaux…

La délégation malienne composée d’une cinquantaine de personnes était conduite par le secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, représentant le ministre.

DK

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *