Header ad
Header ad

Coopération Mali-France : L’UJDM a commémoré la date de la libération de Konna

Coopération Mali-France : L’UJDM a commémoré la date de la libération de Konna

L’Union des Journaliste pour la Promotion de la Diplomatie au Mali (UJDM) a célébré, la journée de la libération de Konna qui est le 11 janvier de chaque année. C’était lors d’une conférence de presse à la PRESTA.Com, animée par le Président de l’UJDM, Amadou Mahamane Sangho, Amadou Baba Niangue, expert en communication, en présence du Conseiller diplomatique du 1er ministre, Cheick Oumar Coulibaly. Le 11 janvier 2013 date anniversaire de la libération de cette ville au centre du Mali par les Français, qui était presque tombé entre les mains des djihadistes.

Le président de l’UJDM, a déclaré que l’Union des Journalistes pour la Promotion de la Diplomatie au Mali (UJDM) est une association qui regroupe une vingtaine d’organe toute presse confondu, chaque année ils commémorent la journée du 11 janvier en se rappelant de janvier 2013 qui a vu notre pays être envahi par des narco djihadistes. « Nous avons pris l’initiative pour que cette journée ne reste pas dans l’oubliette, elle est très importante pour le Mali et pour les maliens. Ce Mali qui a faillit sombrer un certain 11janvier 2013 sous les coups de boutoir narco-djihadiste qui enclenchait leur finesse expédition vers le centre voire le Sud de notre pays », a-t-il expliqué.  A ses dires, la perspective était alarmante et les espoirs commencèrent à s’évanouir  au gré de l’avancé de l’ordre djihadiste mais hélas un homme au sens de l’Etat et du devoir a nommé le professeur Dioncounda Traoré  qui a sollicité la France, pour intervenir militairement, a-t-il rappelé.

Amadou Baba Niangue, expert en communication, a pour sa part, signalé que le 11janvier 2013 est une date-clé dans l’histoire de la coopération militaire franco-malienne. Selon lui, du coté de la République Française, il dira que cette date marque le passage dans l’urgence d’une stratégie de prévention à un engagement direct rendu indispensable par le renforcement de groupes terroristes qui décident de s’emparer de Bamako. C’est grâce à l’appel urgent du gouvernement malien que la France a déclenché l’opération Serval et bloqué l’avancée terroriste en quelques heures, grâce justement à son dispositif prépositionné en Afrique.

Le conseiller technique du gouvernement, dans son intervention a salué et encouragé l’initiative de l’UJDM. Selon lui, la relation entre la France et le Mali est une relation ancienne, forte, confiante et solide, qui se structure surtout autour de la coopération, au développement et aussi aujourd’hui de question de défense et de sécurité. Avant de signaler que les statistiques sur les 10 dernières années, la France se place comme le premier partenaire du Mali, avec des enveloppes d’aide au développement qui intervient sous différente forme. Le 11 janvier a donné encore une nouvelle vigueur à cette coopération à travers notamment la lutte contre le terrorisme, a-t-il soutenu.

M. TRAORE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *