Header ad
Header ad

Deux personnes représentent la presse au sein du CNT : Le Président DAK explique les objectifs à défendre

Deux personnes représentent la presse au sein du CNT : Le Président DAK explique les objectifs à défendre

Le mardi 09 novembre 2020, deux décrets ont été dévoilés, signés par le Président de la Transition Bah N’Daw  portant sur la clé de répartition du Conseil national de transition (CNT) et les modalités de désignation de ses membres. Suite à la publication des membres dudit Conseil, il a été constaté que les autorités de la transition ont violé au su et au vu de tout le monde les décrets susmentionnés. L’un de cas palpable c’est celui du quota de la presse au lieu d’avoir 04 représentants comme prédit n’a eu que deux représentants.

En effet, selon la répartition de membres qui devraient siéger au sein du Conseil national de la transition (CNT), la presse devrait avoir 04 représentants. Mais, à la grande surprise, dans la liste publiée, elle n’a enregistré que deux représentants. De ce fait, la Maison de la presse a fait un communiqué pour surseoir à sa participation à la session inaugurale tenue le samedi 05 décembre dernier au CICB. Elle demande aux autorités de la transition notamment au vice-président colonel Assimi Goita de lui donner les éclaircissements. Face à la situation, les présidents des faitières se sont réunis, le jeudi 10 décembre 2020, à la Maison de la presse, à l’issue de laquelle, ils s’accordaient à réitérer leur demande de clarification sur la réduction du quota affecté à la presse ; demander à leurs représentants de siéger au CNT ; instruire à leurs représentants de faire de l’aboutissement des projets de lois phares de la presse leur cheval de bataille et enfin souhaiter bonne chance et courage aux 02 représentants de la presse.

Joint par nos soins, le Président de la Maison de la presse, Dramane Aliou Koné, non moins l’un des représentants de la presse au CNT, nous affirme qu’ils ont demandé la clarification sur la réduction du quota de la presse au sein du CNT. Suite à cette demande, dit-il, il y a eu des démarches non officielles du membre du cabinet de la présidence et aussi les anciens journalistes pour que la presse accepte ce quota. Ils nous ont précisé que tout le quota a été réduit et que d’ailleurs certaines corporations n’ont même pas eu un représentant, comme la société civile. « Alors suite à une réunion tenue pour la cause, il a été décidé dans l’unanimité pour qu’on aille siéger au nom de la presse et on va continuer avec le combat la légitimité et la légalité et on va travailler dans le sens de l’intérêt général de la presse », explique le Président Dramane Aliou Koné. A la question de savoir quels sont leurs objectifs phares au sein du CNT, le Président Koné réplique que la presse a depuis longtemps des préoccupations dont la dépénalisation, l’accès sur l’information, le manque de textes sur la presse en ligne et les réseaux sociaux. « On va chercher à avoir la dépénalisation de la presse pour éviter qu’un journaliste aille en prison pour la diffusion de l’information, il pourrait quand même faire face à une sanction pécuniaire. Nous allons revoir aussi la loi sur l’accès à l’information parce que les textes en vigueur sont caducs alors que le monde a évolué. Donc tout les journalistes doivent avoir l’accès à l’information qu’il soit public ou privé. Aussi nous allons faire en sorte que l’aide de la presse soit indexée au budget d’État comme celle des partis politiques et enfin nous allons demander à légiférer sur les nouveaux outils de l’information, la presse en ligne, les réseaux sociaux lesquels ont besoin de textes, car jusqu’à présent ils sont dans l’absence de textes », nous éclaire le Président DAK.

Par ailleurs, il est à souligner que la presse avait envoyé 04 noms et les autorités de la transition en violation avec leurs propres textes élaborés, n’ont retenu que deux à savoir Dramane Aliou Koné et Ramata Diaouré.

S.B. TRAORE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *