Header ad
Header ad

Problème du CNJ, son voyage au QATAR, les perspectives des sports au Mali : le ministre Arouna Modibo Touré à bâton rompu

Problème du CNJ, son voyage au QATAR, les perspectives des sports au Mali : le ministre Arouna Modibo Touré à bâton rompu

Et on se bouscule. En tous cas, sous le méga magistère du jeune au dynamisme avéré, Arouna Modibo Touré, ministre de la Jeunesse et des sports, les lignes bougent. C’est le moins que l’on puisse dire après un entretien accordé par le ministre Arouna Modibo Touré, à une radio privée de la place.

Nous décryptons pour vous !

Le jeune ministre de la Jeunesse et des sports, Arouna Modibo Touré, au cours de ladite émission, a répondu sans ambages ni langues de bois, aux sujets d’actualitésde son département, parfois brulantscomme l’élection du nouveau bureau du conseil national de la jeune Conseil national de la jeunesse du Mali (CNJ) qui s’est tenu à Koutiala, début décembre dernier.

Mais bien avant, le ministre de la Jeunesse et des sports, est revenu sur un évènement social qui a donné un éclat encore plus reluisant à l’image du jeune AMT, philanthrope de nature et d’actes. Se prononçant sur le cas de la jeune fille Kadidiatou Samaké, basketteuse du Djoliba AC, souffrante au niveau du genou depuis plus d’un demi an, a été évacué par le ministre Touré vers la Tunisie pour son soin médical. Le ministre Touré dira qu’il n’a pas fait cet acte pour en faire des couts de PUB par voies des réseaux sociaux ou autres. Même si c’est grâce auxquels a appris la nouvelle à travers ses collègues au sein de son département. Il a précisé qu’il n’a pas fait ce geste parce qu’il a de l’argent, mais juste par ce que : « la jeune fille avait besoin d’aide. Et en bon humain, en malien et en croyant, il a fait parler son cœur » a-t-il clarifié. Il est bon à savoir que la jeune fille Kadiatou se trouve actuellement en Tunis pour ses soins médicaux.

Par rapport au CNJ, le ministre n’est pas allé avec le dos de la cuillère. Il a évoqué que son arrivée au département les dossiers étaient déjà sur sa table et il a demandé que les élections soient bien organisées dans la transparente, dans le calme et dans la cohésion entre les jeunes. « J’ai invité les 11 candidats dans mon bureau et je les ai transmis les messages de cohésion. Je les ai dits qu’il n’y aura pas le gagnant ni le perdu c’est la jeunesse qui gagnera toujours », a-t-il dit. Le ministre Touré a dit qu’il défie qui qu’on qu’il avait un candidat ou l’un des candidats a bénéficié son soutien. Selon lui, la mission qui lui a été confiée par le Président de la République est de rassembler les jeunes dans un Mali paisible. « Le congrès a été tenu à Koutiala en présence de ses représentants et ils lui ont amené le rapport qui prouve qu’un président a été élu et j’ai validé le rapport donc le reste ne m’intéresse pas », a-t-il souligné.

Pour son voyage à Qatar, le ministre Touré a indiqué dès son arrivé au département a tapé les portes de potentiels bailleurs pour qu’ils puissent lui aider à révéler les défis de son secteur. Et c’est dans ce cadre que le Qatar lui a répondu en lui demandant de faire un projet et ce qu’il a fait. C’est pour cette raison, il a été appelé de se rendre à Qatar pour bien discuter sur son projet et son homologue Qataris a apprécié son projet et l’a validé. Donc bientôt les retombées de ce projet serait visible sur le secteur sportif notamment dans les rénovations des infrastructures sportifs. Avant de révéler que c’est le Qatar qui a pris en charge les dépenses des 3 équipes nationales qui ont disputé aux compétitions internationales.

Ainsi, le jeune ministre s’est indigné par rapport aux états dégradés de certains infrastructures sportifs et il a sommé les responsables de ces infrastructures de prendre leur responsabilité. Sinon il serait intolérable lorsqu’il se rendra aux lieux et constater les dégâts aux yeux.

Par ailleurs, le ministre Arouna Modibo Touré n’a pas caché le côté l’inverse de la médaille et a souligné que son arrivé il y avait des problèmes et jusqu’à présent certains problèmes persistent. A ses dires, il ne ménagera aucun effort avec son staff de se donner à la tâche pour les résoudre.

Concernant la tenue du Dialogue national inclusif, le ministre AMT, s’est réjoui de sa tenue, et il a remercié le président de la République d’avoir idée de rassembler les filles et fils du pays pour parler du Mali en malien sans d’autre intermédiaire.

M.L. KONE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *