Header ad
Header ad

Propos déplacés d’Issa Kaou Djim à l’égard de la diaspora : Le CSDM exprime leur indignation

Propos déplacés d’Issa Kaou Djim à l’égard de la diaspora : Le CSDM exprime leur indignation

Suite à une émission dénommée « sans langue de bois » diffusée en direct sur la chaine Cherifla TV, Issa Kaou Djim membre du CNT, non moins 4ème vice-président de cette institution ose dire que les 10% des postes de députés sont trop élevés pour les maliens établis à l’étranger malgré qu’ils représentent 6 millions à travers le monde.

Face à cette déclaration, le président du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM), Mohamed Chérif Haidara, accompagné de ses pairs, a animé, le samedi 06 février 2021, un point de presse pour exprimer leur mécontentement aux allégations de ce dernier. Rappelons que depuis belle lurette, le Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne est en train de se battre pour la représentation de la diaspora au sein de l’hémicycle. Et ce combat est presque acquis mais il semble que cela ne plait pas à certaines personnes dont Issa Kaou Djim.

Dans une émission ‘’sans langue de bois’’ sur la chaine Chérifla Tv le dimanche 31 janvier 2021, M. Djim s’est permis de minimiser voire de nier le rôle combien important de la diaspora malienne et son impact dans le développement socio-économique du Mali. Au point qu’il a osé dire que les 10% des postes de députés sont trop élevés pour les maliens établis à l’étranger. Ce comportement belliqueux de sa part n’a pas plu aux membres du conseil supérieur de la Diaspora Malienne.

Dans une déclaration, le chargé de communication du CSDM, Bouillé Cissé affirme que M. Djim n’a pas mesuré ses propos vu le rôle et la place que joue les 6 millions de la diaspora pour l’économie nationale du Mali. Selon lui, personne ne peut défendre ces maliens de l’extérieur mieux que leur représentant dans l’hémicycle.

Aux dires de M. Cissé, Issa Djim devrait comprendre que résider à l’étranger ne fait pas d’eux des apatrides, des renégats et encore moins des Maliens de moindre valeur. A l’en croire, Djim doit présenter publiquement des excuses à la diaspora, sinon il serait un persona non grata à l’extérieur du Mali.

En prenant la parole, le président du CSDM, Mohamed Cherif Haidara a déploré le comportement peu orthodoxe d’Issa Kaou Djim. Selon lui, ce dernier a besoin d’être recadré car il manque de respect à tout le monde même a l’association qui l’a fait développer se activités. Les hommes politiques, les leaders religieux, les autorités entre autres sont dénigrées à longueur de journée par M. Djim, il met en danger et en péril la transition, a signalé M. Haidara.

Par ailleurs, il est à souligner à ces mots déplacés de la part Djim, le Président du CNT, Malick Diaw a présenté des excuses à la diaspora malienne.

F. COULIBALY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *