Header ad
Header ad

Renouvellement du mandat de la MINUSMA : L’heure est à l’adaptation de la mission aux enjeux sécuritaires réels du terrain

Renouvellement du mandat de la MINUSMA : L’heure est à l’adaptation de la mission aux enjeux sécuritaires réels du terrain

Le Premier ministre, Soumeylou Boubeye Maiga a effectué 5 jours de visite aux Etats-Unis d’Amérique du 26 au 29 mars 2019. Au cours de cette visite le Premier ministre a rencontré les bailleurs de fonds et aussi le Conseil de sécurité pour le renouvellement du mandat de la MINUSMA

Selon le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga, cette visite est pour lui, l’opportunité d’échanger avec les autorités américaines sur les préoccupations et priorités du moment, notamment la situation politique et sécuritaire au Mali et dans le Sahel. Elle permettra également de mener un plaidoyer pour un large soutien des Etats-Unis au renouvellement du mandat de la MINUSMA et un appui conséquent aux efforts que déploie le Gouvernement du Mali dans la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation, issu du Processus d’Alger. Le PM Maiga a eu des échanges fructueux au siège du Fonds Monétaire International (FMI) avec sa Directrice Générale, Mme Christine Lagarde. « Au cours de notre entretien, j’ai indiqué à Mme Lagarde, notre volonté de poursuivre notre coopération avec le  Fonds. Les excellents résultats auxquels nous sommes parvenus les années passées nous ont permis de préserver notre cadre macro-économique, notre crédibilité externe et la confiance à l’externe comme à l’interne. La Facilité élargie de crédit ayant pris fin le 31 décembre 2018, j’ai dit à Mme Largarde que nous souhaitons accélérer le rythme d’adoption d’un nouveau programme car cela nous permettrait de mobiliser des ressources importantes auprès des partenaires bilatéraux et multilatéraux », a-t-il indiqué. Et d’ajouter que « avec la Directrice générale du FMI, nous partageons le soucis de faire en sorte qu’un certain nombre de priorités puissent être à la portée de l’Etat notamment en matière de sécurité et de protection sociale, pour que les populations les plus vulnérables puissent être maintenues en capacité de résilience. Nous avons devant nous un chantier important, mais c’est un chantier à notre portée ».

Par ailleurs, il est à souligner que concernant le renouvellement du mandat de la MINUSMA l’heure est à l’adaptation de ladite mission aux enjeux réels sécuritaires du pays. Le constat est amer quand chaque jour les attaques se nourrissent au centre du pays. Surtout qu’on sait que la présence cette mission onusienne est budgétivore bien entendu sur le Mali et d’aucuns pensent qu’elle aurait d’autres missions que de sécuriser les populations et aussi lutter les terroristes.

B. KONE (Le Fondement)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *