Header ad
Header ad

Réouverture du CICB : Des équipements dernières générations pour satisfaire les clients

Réouverture du CICB : Des équipements dernières générations pour satisfaire les clients

La cérémonie solennelle de la réouverture du Centre international de conférence de Bamako (CICB) s’est déroulée, le samedi 26 janvier 2019, dans l’enceinte dudit centre sous la présidence du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, accompagné par son épouse Keita Aminata Maiga et l’Ambassadeur  plénipotentiaire de la République Populaire de Chine au Mali, M.  ZHU Liying. C’était également en présence du Premier ministre, Soumeylou Boubeye Maiga et membre du gouvernement dont le ministre de la Culture, N’Diaye Ramatoulaye Diallo ; du Directeur général du CICB, Sékou Dissa ainsi que plusieurs autres personnalités.

Le maire de la Commune III, Djiré Mariam Diallo a souhaité le mot de bienvenu en son nom propre et celui de la population de sa commune qui abrite ce joyeux centre des rencontres. Selon elle, le CICB fait la fierté du Mali en général et de la Commune III du district de Bamako en particulier. Avant de rassurer que le conseil communal et la population veillerontsur ce joyau architectural.

Pour l’Ambassadeur de la République populaire de Chine au Mali, M.  ZHU Liying a salué le Président IBK pour l’intérêt qu’il accordeà la coopération sino-malienne et de dire que dans l’esprit du renforcement de cette coopération,son pays s’est engagé à renouveler le CICB complètement. Selon lui, les travaux effectués pendant 22 mois vont permettre au CICB désormais de répondre aux normes internationales. « Aujourd’hui, le CICB répond aux besoins modernes et internationaux », a-t-il affirmé.  Il a estimé que ce don offre encore une nouvelle base de la coopération entre ces deux pays. De son point de vue, la naissance du nouveau CICB en début de cette année 2019 donne trois significations, persévérance, pragmatisme, progressivité. « Persévérance : la coopération sino-malienne a connu une histoire longue, solide et durable. Pragmatisme : parce que la coopération Sino-malienne vise en premier lieu les besoins d’actualité du pays. Progressivité : nous voulons que cette coopération soit pérennisée », a-t-il expliqué. Selon l’ambassadeur Liying, le CICB continuera à jouer son rôle pour le rayonnement du Mali sur les chaines nationales et internationales. Par ailleurs, l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Mali, M.  ZHU Liyi a souligné que cette réouverture du CICB coïncide avec la fête nationale de fin d’année de la Chine. Selon lui, c’est un moment très important pour le peuple chinois partout dans le monde.

Célébration de l’amitié entre le Mali et la Chine

« Nous célébrons aujourd’hui le symbole d’une amitié de plus d’un demi siècle tissé entre les deux pays qui se connaissent, deux peuples qui se fréquentent et se respectent, la Chine millénaire et le Mali multiséculaire », a introduit le ministre de la Culture, N’Diaye Ramatoulaye Diallo.  Selon elle, pour chaque malien, le nom de la Chine se conjugue avec la solidarité dans l’égalité, la fidélité sans rupture, l’assistance sans condition et la coopération sans réserve. Pour Ramatoulaye Diallo, cette rénovation du CICB par la Chine est un véritable prolongement culture de partenariats multiformes entre les deux pays. « Nous avons la même conception culturelle de l’homme, il est à la basse et au début de tout », a-t-elle indiqué.

Par ailleurs, le ministre N’Diaye Ramatoulaye Diallo a rassuré que le CICB, après 22 mois de travaux, renouvelé tout neuf est prêt à remplir sa vocation pour les rencontres de hauts niveaux d’ici et d’ailleurs. « Cette année 2019, le CICB revient sur le marché de spectacle et des rencontres avec l’ambition et surtout la conviction de regagner sa place de leadership. Pour ce faire, le seul nom du CICB ne suffira pas, il faudra l’addition de tous à notre ligne de conduite à commencer par les nouveaux futurs travailleurs du Centre qui auront les privilèges de sauvegarder ce centre au nom de l’intérêt du Mali », a-t-elle déclaré. « Je demande la responsabilité et le professionnalisme de tous et de chacun afin qu’ensemble nous puissions être à l’hauteur des défis », a-t-elle insisté. Avant d’énoncer qu’aucun manquement ne sera toléré. Avant de terminer elle a salué les travailleurs du CICB qui ont passé des moments difficiles avec la fermeture de leur centre.

Après cette première partie de la cérémonie, l’Ambassadeur de Chine a remis la clé du CICB au Président de la République qui à son tour l’a remise au ministre de la tutelle. Ainsi, la coupure du ruban du CICB rénové, une visite des lieux a permis au Président et aux officiels de visiter les coins et recoins du centre, avant de regagner la grande salle de 1000 places dénommée (salle Djeli Baba Sissoko), pour la deuxième partie du cérémoniale. Quasiment pleine, l’assistancea été émerveillée par les prestations musicales de l’Ensemble instrumental national du Mali et la Troupe chinoise.

Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita en prenant la parole n’a pas caché son allégresse face à la coopération du Mali avec la Chine depuis les premières heures de l’indépendance du Mali.

Notons que dans le cadre des accords de cette coopération économique et technique, signés le 24 février et le 22 décembre 2014  entre les Gouvernements de la Chine et du Mali, il a été envisagé la réhabilitation du CICB. Il ressort de cette convention qu’une enveloppe de 170 millions de yuans, près de 17 milliards de F CFA dont 13 milliards F CFA qui seront réglés dans le cas de l’assistance gratuite et 4 milliards sera payé dans le cadre du prêt, sans intérêt.  Il est important de signaler que la visite en Chine du Président IBK a favorablement contribué à l’accélération de la signature de la Convention.

M.O. COULIBALY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *