Header ad
Header ad

Réunion annuelle des routes : Plus de 10800 km de routes entretenues en 2018 

Réunion annuelle des routes : Plus de 10800 km de routes entretenues en 2018 

Du 13 au 14 novembre 2018, s’est tenus, les travaux de la réunion annuelle des Services des Routes dans la salle de conférence de l’hôtel Maeva palace, sous la présidence du ministre de l’Infrastructures et de l’Equipement, Traoré Seynabou Diop. La cérémonie d’ouverture de cette rencontre importante pour les infrastructures routières a enregistré également la présence de plusieurs personnalités dont le représentant du chef de file des Partenaires techniques et financiers ; du Directeur national des Routes, Mamadou Nama Keita ; du représentant du président de la Commission des Travaux publics de l’Assemblée nationale, Daouda Kanté…

Disons que cette réunion annuelle des services des routes est un cadre privilégié de concertation entre les acteurs pour faire le bilan des réalisations de l’année qui s’achève et envisager les actions à mener avec réalisme et méthode au cours de la nouvelle année.

Dans son discours d’ouverture, Traoré Seynabou Diop, ministre de l’Infrastructures et de l’Equipement  a rappelé que, l’année 2018 a été marquée par l’entretien de 10 880 km de routes dont 5 478 km de routes revêtues, 2 186 km de routes en terre et 3 216 km de pistes rurales. Elle poursuit que la même année a vu la réalisation de diverses études routières financées soit par le budget national soit par les partenaires techniques et financiers. « Si des résultats encourageants ont été enregistrés, le chemin reste encore long pour doter notre pays d’infrastructures routières adaptées et de qualité », a-t-elle asséné. C’est pourquoi, renchérit-elle, je saisis cette occasion pour inviter la Direction nationale des routes, la Direction générale de l’Autorité routière et la Direction générale de l’AGEROUTE à plus de rigueur et de professionnalisme dans le suivi de l’exécution des travaux. «Vous devez être plus portés vers l’action et le résultat à temps» a-t-elle déclaré. En outre, le ministre Seynabou Diop a exhorté la Direction nationale des routes à jouer pleinement ses missions de supervision afin que les délais de réalisation des travaux soient repêchés. «Nous devons veiller strictement au respect des engagements et le cas échéant, sanctionner les entreprises et les bureaux de contrôle conformément aux dispositions des textes en vigueur», a-t-elle asséné. Quant à l’entretien routier, Traoré Seynabou Diop a fait savoir que leur crédo doit être l’exécution dans les délais et avec la qualité requise. A l’en croire, en 2019 les actions s’inscriront dans la mise en œuvre de la vision du président IBK à poursuivre le désenclavement intérieur et extérieur du pays par la construction de nouvelles routes et pistes, et en réhabilitant et entretenant les infrastructures et les équipements existants.

En énumérant quelques travaux projetés pour l’année 2019, le ministre Diop a souligné que dans le domaine des travaux d’entretien routier, dans le souci de maintenir le trafic sur les axes routiers, d’améliorer la sécurité routière et renforcer le confort des usagers, notre ambition est d’entretenir encore plus de kilomètres en 2019.

Pour le représentant du PTF, les infrastructures occupent une place centrale dans le cadre de l’intervention de la BAD au Mali. En effet, indique-t-il, à la date du 31 octobre passé, le portefeuille alloué par la BAD aux infrastructures au Mali s’estime à plus 56 milliards de franc CFA. Avant d’affirmer le soutien de cette structure financière pour l’émergence du Mali.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *