Header ad
Header ad

EDM-sa : Une perte de 114 milliards F CFA en deux ans

EDM-sa : Une perte de 114 milliards F CFA en deux ans

Le ministre de l’Energie, des mines et de l’Eau, Seydou Lamine Traoré était face a la presse, le mardi 9 février 2021, pour édifier l’opinion nationale et internationale sur le projet de la lutte contre la fraude sur l’électricité élaboré par l’EDM-SA. C’était dans la salle de réunion du ministère de la réconciliation nationale, en présence du directeur général de l’EDM-SA, Oumar Diarra et plusieurs membres de son cabinet.

Dans ses propos préliminaires, le ministre Seydou Lamine Traoré a évoqué le contexte du projet qui fait suite aux différents changements qu’il a apporté sur le management dans les organes d’administration et de gestion depuis sa prise de fonction au département de l’énergie, des mines et de l’eau. Pour lui, l’ocassion est venue de rassurer que ces changements ont pour seul objectif de donner un nouveau souffle à ces services qui ont pour mission de donner aux populations les services de bases en eau et en électricité. Mais malheureusement ces services étaient mal rendus que ce soit au niveau de l’EDM ou de la SOMAGEP. Donc, il fallait un management vertueux afin de pouvoir répondre efficacement aux défis et enjeux qui se posaient à ces sociétés de l’eau et de l’électricité, souligne-t-il. Donc un management vertueux au niveau du coût, de revenu assurance et de l’expérience clients, car il ne fait aucun doute que les clients n’étaient pas bien traités dans ces différentes structures et il fallait impérativement que cela change. A ses dires, il fallait aussi revoir le business plan de ces sociétés, appelé plan d’affaire. En effet les deux sociétés étaient contrariées dans leur plan d’affaire car ayant atteint un coût de production largement supérieur à la vente, elles se voyaient obliger de vendre l’eau et l’électricité beaucoup plus cher. Deux solutions étaient envisageables à savoir la politique de maitrise du coût dans la boite, coût et revenu assurance en réduisant le déficit à court terme pour réaliser les bénéfices. Rien qu’en 2019, EDM a fait une perte de 39 milliards et en 2020, une perte de 75 milliards.  En 30 ans, il n’y a eu aucun investissement. Ainsi, il révèle que l’EDM a fait une perte de 7 milliards à la fraude qui se compose en mauvais branchement, vol d’électricité ou encore tripatouillage des compteurs.

Face aux défis, il y a des nominations aux directions de ces structures avec comme objectif clé de relever les défis à savoir la mise en œuvre de la politique de maitrise du coût et pour cela, il faut donc vendre la production. Face à la coupure intempestive en période de canicule, le ministre Traoré a fait savoir que son département compte investir dans les sources d’énergie solaire et autres qui coûtent moins cher, or l’EDM est basé sur du thermique qui fonctionne avec du carburant donc, excessivement cher.

Par ailleurs, le conférencier rassure ainsi que les innovations sont en cours afin d’apporter le soulagement aux populations. Des systèmes sont entrain d’être mis en place pour que le client puisse suivre la progression de sa consommation, vérifier sa facture depuis la maison et beaucoup d’autres commodités en phase avec les réalités du siècle. Des vols de compteurs seront désormais un triste souvenir grâce au système de traçage qui est en cours.

M.O. COULIBALY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *