Header ad
Header ad

Génocide de la France au Mali : L’Initiative JIRIBA KORO dénonce le silence coupable du régime d’IBK

Génocide de la France au Mali : L’Initiative JIRIBA KORO dénonce le silence coupable du régime d’IBK

Les responsables de JIRIBA KORO ont organisé une rencontre, le dimanche 24 décembre 2018, à la Maison de la Presse pour dénoncer ‘’la responsabilité du régime IBK dans le génocide de la France au Mali qui passe sous son silence coupable depuis un moment’’. Cette rencontre a été animée par le porte-parole de l’Initiative, Sidiki Kouyaté et ses camarades.

En 2012, suite aux événements qui ont frappé le pays sous le regard coupable de toutes les institutions notamment l’assemblée nationale, les autorités maliennes n’ont pas levéle petit doigt. « Aujourd’hui c’est encore beaucoup plus grave, parce que nous parlons de ce qu’on appelle génocide sinon un début de génocide, c’est ce que nous vivons, il y a un responsable et c’est aujourd’hui la France. Pourquoi, parce que c’est la France qui a armé des éléments que nous avons appelé, des éléments de l’entreprise Azawad qui depuis un moment sont entrain d’enflammer tout le pays. Là ou nous sommes aujourd’hui, il ya une recrudescence de la violence qui part du nord du Mali jusqu’au centre et qui, aujourd’hui contamine toute la république », a-t-il expliqué. « Aujourd’hui, nous disons que l’Etat est faible par rapport à certain nombre de chose, l’Etat n’est pas présent dans certaine localité, parce que dans ses localités il y a la présence des groupes terroristes qui sont les éléments de l’entreprise Azawad, qui veulent coûte que coûte contrôler ces zones, devenus des foyers de tension et de crise », a-t-ilrenchéri. Pour le porte-parole, Kouyaté, IBK et son régime sont aujourd’hui impliqués dans ce génocide, chose que nous déplorons et dénonçons avec vigueur. A l’en croire, il est grand temps de dire à la France de stopper ce génocide au Mali.

Ainsi, il a évoqué les rapports établis par AMDH et la fédération internationale de la ligue des droits de l’homme qui mentionnent clairement qu’en 2 ans, il ya eu 1200 personnes tuées, 50 villages brulés, près de 972 000 personnes déplacées et des réfugiés.

F. COULIBALY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *