Header ad
Header ad

JCI : « Le développement personnel est l’un des défis de la JCI envers ses membres», dixit, le Président mondial Alexander Tio lors de sa visite au Mali

JCI : « Le développement personnel est l’un des défis de la JCI envers ses membres», dixit, le Président mondial Alexander Tio lors de sa visite au Mali

Dans le cadre de sa visite au Mali, le Président mondial 2019 de la Jeune chambre internationale (JCI), Alexander Tio, indonésien de son état, a animé, le mardi 22 janvier 2019, une conférence de presse à l’hôtel Radisson. L’objectif était de parler avec les hommes de médias des raisons de sa visite au Mali, ses impressions sur les actions de la JCI Mali. Il était accompagné lors de cette conférence de presse par sa Vice-présidente, Mme Harira Cissé et le Président de la JCI Mali, Cheick Oumar Haidara.

D’entrée de jeu, le Président de la Jeune chambre internationale (JCI-Mali), Cheick Oumar Haidara a salué et remercié la visite du Président mondial de son organisation au Mali. Il a ainsi brièvement présenté son organisation. Selon lui, la JCI est une  fédération, composée des bureaux au niveau local, un bureau au niveau national et un bureau au niveau international. Il a rappelé que pendant le séjour du président mondial de la JCI au Mali, il a pu rencontrer les autorités, les entreprises et les partenaires de la JCI.

Le Président mondial 2019 de la Jeune chambre internationale (JCI), Alexander Tio, a aussi salué et remercié la JCI Mali pour l’accueil chaleureux qu’elle lui a offert. Selon lui, la cause de sa visite, comme partout où il passera durant son mandat dans le monde, est pour faire la promotion de la cause de la JCI et soutenir ses membres au Mali dans le travail remarquable qu’ils sont en train de mener pour le changement positif au sein de leurs communautés. Il a révélé que la JCI est une organisation focalisée sur le développement personnel. De son point de vue, depuis sa création elle ne cesse de laisser ses empreintes en formant les cadres et les élites au bénéfice de leur communauté. «Le développement personnel est l’un des défis de la JCI envers ses membres», a-t-il dit. Il a ensuite cité les personnalités qui sont les fruits et les produits de cette organisation internationale. Face à son importance, il a souhaité aux jeunes maliens d’adhérer à cette organisation internationale pour leur propre intérêt et celui de la nation. Il a en outre invité les jeunes à être disciplinés, de travailler vaillamment pour réussir. La JCI forme les jeunes à être des leaders dans leur communauté voire dans leur pays et ailleurs. Par ailleurs, il a souhaité aux autorités qu’au lieu de donner l’argent aux gens (jeunes), elles doivent les offrir une formation de qualité, socle du développement d’un pays. D’affirmer qu’un jeune non éduqué est un danger pour la communauté. En outre, il a parlé d’une campagne que la JCI vient de la lancer. Il s’agit de la campagne dénommée la paix est possible. Selon lui, cette campagne est d’apprendre aux jeunes gens que la paix n’est pas seulement l’absence de la guerre mais c’est l’instauration de la justice. «La justice ne peut être tissée que si les gens se respectent», a-t-il souligné.

Par ailleurs, il est à retenir que la JCI est un mouvement de jeunes citoyens actifs de 18 à 40 ans qui se consacrent à créer des changements positifs dans leurs communautés respectives à travers le monde.

S.B. TRAORE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *