Header ad
Header ad

Mauvaise gestion de la Mairie de Mountougoula: Le maire Daouda Diarra sur la sellette

Mauvaise gestion de la Mairie de Mountougoula: Le maire Daouda Diarra sur la sellette

Nous avons écrit dans nos colonnes que le maire de Mountougoula, Daouda Diarra gère la mairie de la Commune de Mountougoula comme une propriété privée. Il prend des décisions unilatérales sans consulter les autres conseillers. Il regarde en chiens de faïence les conseillers qui ne sont pas dans la même coloration politique que lui. Et pourtant, l’heure n’est plus aux campagnes électorales. C’est le moment pour lui et ses conseillers de se donner les mains pour relever les défis du développement de leur commune. Mais peine perdu car le fameux maire Daouda Diarra de croit être le Roi.

L’une des causes principales de sous-développement de notre pays est liée, la plupart du cas, à la corruption, à la malversation et à la mauvaise gestion et cela du bas au sommet de l’État. Le cas du maire Daouda Diarra de la Mairie de la Commune de Mountougoula en est un exemple. Élu le 20 novembre 2016 lors des élections municipales sous la couleur de l’URD (Union pour la République et la démocratie) le sieur Daouda Diarra a été désigné Maire principal de la Commune rurale de Mountougoula par ses pairs conseillers. Dès lors, il se considère comme ”Roi”. Il décide seul, et fait ce qu’il veut avec le fond de la mairie….

La Mairie est devenue une vache laitière pour lui. Arrivés à la gestion de la Commune rurale de Mountougoula, les conseillers actuels de ladite commune ont décidé de faire un changement pour son développement. C’est ainsi qu’à travers le texte de la mairie Daouda Diarra a été élu par ses pairs pour conduire ce bateau de l’émergence de leur commune. Mais bientôt deux ans de gestion les conseillers ainsi que les populations s’indignent du comportement despotique du maire Daouda Diarra. Par sa cupidité, le maire n’entretient de bonnes relations ni avec ses collaborateurs qui sont les conseillers ni avec la population. En effet, certains conseillers mènent les projets pour le développement et l’émergence de leur commune, mais le maire refuse de les exécuter, car ils ne sont pas dans la même coloration politique. Pour preuve, une association avait mené un projet pour construire un pont, il n’a pas donné son accord. Et quant au lotissement, le maire est seul à détenir les bons de  papiers et les autres conseillers n’en ont rien. Pire, certains champs sont morcelés en deux voire trois fois, parce que les techniciens habilités à les faire, n’y sont pas chargés. Pour le cas d’illustration, c’est celui de l’espace de Manakoroni dit ‘’Manakoroni Fouka’’. Selon nos sources, les places publiques de Tabacoro auraient été morcelées par le maire Daouda Diarra. Et pourtant, selon nos enquêtes Tabacoro n’est pas dans la commune de Mountougoula.

Affaire à suivre…

La rédaction

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *